Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La remise de Mehdi Nemmouche à la Belgique examinée le 12 juin

Reuters05/06/2014 à 18:02

LA REMISE DE MEHDI NEMMOUCHE À LA BELGIQUE EXAMINÉE LE 12 JUIN

VERSAILLES Yvelines (Reuters) - Mehdi Nemmouche a réitéré jeudi devant la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Versailles son refus d'être remis à la Belgique dans l'enquête sur la tuerie du Musée juif de Bruxelles, qui a fait trois morts le 24 mai dernier.

L'audience, qui a duré cinq minutes dans une cour d'appel entourée d'un imposant dispositif de sécurité, a été renvoyée au 12 juin, le temps pour la défense de préparer le dossier.

"On a eu très peu de temps pour se préparer et c'est la raison pour laquelle nous avons préféré demander le renvoi de cette audience pour pouvoir préparer correctement nos arguments", a déclaré à la presse l'avocat de Mehdi Nemmouche, Apolin Pepiezep. "Nous ne sommes pas en train de nous dérober."

Mehdi Nemmouche, un franco-algérien de 29 ans, est apparu jeudi mal rasé, les cheveux ras et vêtu d'une polaire noire.

Il avait exprimé mercredi devant le parquet général de Versailles son refus d'être remis à la Belgique, qui le réclame dans le cadre d'un mandat d'arrêt européen pour le juger.

Prié de dire de nouveau s'il consentait à cette procédure, l'homme a répondu : "Non". "Je suis solidaire de la démarche de l'avocat", a-t-il par ailleurs déclaré, en référence à la demande de renvoi.

Le 12 juin, la chambre de l'instruction pourra rendre sa décision immédiatement ou la mettre en délibéré.

NEMMOUCHE EST "SEREIN", DIT SON AVOCAT

Si la justice française se prononce pour sa remise à la Belgique, Mehdi Nemmouche pourra former un pourvoi en cassation dans un délai de trois jours, ce qui retardera la procédure. La plus haute juridiction française disposera en effet de quarante jours pour statuer.

Son avocat a d'ores et déjà déclaré qu'il était prêt à exercer tous les moyens de recours pour que son client, qu'il dit "serein", soit jugé en France.

Mehdi Nemmouche, qui est écroué depuis mercredi à la maison d'arrêt de Bois-d'Arcy (Yvelines), a été introduit jeudi dans un box vitré par trois hommes cagoulés et lourdement armés des Equipes régionales d'intervention et de sécurité (ERIS), des gendarmes d'élite attachés aux services pénitentiaires.

Dans la salle, quatre hommes du Raid, les unités spéciales de la police, eux aussi cagoulés et armés, étaient présents.

Originaire de Roubaix, Mehdi Nemmouche a été arrêté le 30 mai à Marseille à sa descente d'un car en provenance de Belgique puis transféré à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), à Levallois-Perret (Hauts-de Seine).

Le procureur de Paris, François Molins, a expliqué qu'il détenait un fusil d'assaut Kalachnikov et un pistolet identiques à ceux utilisés à Bruxelles. La carte mémoire de son appareil photo contenait une vidéo dans laquelle un homme, dont la voix ressemble à celle du suspect, revendique l'attaque.

Mehdi Nemmouche, qui reconnaît le port et le transport illégal d'armes, disant les avoir volées en Belgique, ne s'est pas à ce jour prononcé sur la tuerie qui lui est imputée.

Le suspect a été incarcéré à cinq reprises en France et se serait autoradicalisé durant sa détention, a dit le magistrat, précisant qu'il était resté en Syrie plus d'une année dans les rangs de groupes combattants.

(Chine Labbé, édité par Gérard Bon)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.