1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La règle des 3 % du PIB "débat d'un autre siècle" : Bruno Le Maire veut rassurer Bruxelles
Boursorama avec AFP Services08/11/2019 à 14:40

Emmanuel Macron a critiqué dans les colonnes de l'hebdomadaire The Economist la rigidité de la règle européenne des 3 % en matière de déficit budgétaire. 

Bruno Le Maire le 31 octobre 2019 à Paris. ( AFP / ERIC PIERMONT )

Bruno Le Maire a tenu à rassurer la Commission européenne. En effet, Emmanuel Macron a créé la surprise jeudi en qualifiant de "débat d'un autre siècle" la règle des 3 % du PIB en matière de déficit public, dans un entretien à The Economist. La France "respecte la règle" européenne d'un déficit en dessous des 3 % du PIB, a insisté vendredi 8 novembre à Bruxelles le ministre français des Finances, Bruno Le Maire.

" Nous respectons la règle des 3 %, nous l'appliquons, on est plus fort quand on respecte une règle (...) Nous respectons nos engagements européens", a insisté Bruno Le Maire devant des journalistes, tout en soulignant la nécessité pour l'Europe d'investir davantage pour faire face aux défis du 21e siècle. Bruno Le Maire a toutefois rappelé qu'une révision du Pacte de stabilité et de croissance était prévue . "Il faut s'engager dans cette révision, notamment l'ajustement structurel (c'est-à-dire la réduction du déficit public sans prendre en compte la croissance économique, ndlr)", a déclaré le ministre.

La France critiquée pour son manque d'effort structurel

Pour 2020, la France est effectivement dans les clous du Pacte de stabilité et de croissance européen en ce qui concerne la règle des  3 % du PIB. Selon la Commission européenne , le déficit public devrait atteindre 2,2 %, après 3,1 % en 2019. En revanche, elle est critiquée sur son manque d'effort structurel l'an prochain, c'est-à-dire son peu d'entrain à faire des réformes de fond pour améliorer sa compétitivité. "Nous ne sommes pas des comptables, nous sommes des responsables politiques", a martelé Bruno Le Maire, qui a insisté sur une politique d'investissement de toute l'UE pour rattraper le retard de l'Europe par rapport aux Etats-Unis et à la Chine dans les nouvelles technologies.

" Il faut investir plus dans l'innovation et la transition technologique. Il faut ouvrir un débat pour dire qu'il peut y avoir des exceptions (aux règles européennes, ndlr) pour ces investissements", a-t-il ajouté. Dans son entretien à The Economist , Emmanuel Macron avait également insisté sur la nécessité d'une relance budgétaire pour alimenter la croissance européenne, une demande à laquelle l'Allemagne fait la sourde oreille.

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Isafree
    08 novembre16:41

    Investir ne veut pas dire payer des gilets jaunes ou des fonctionnaires Investir pour un etat ce doit etre des investissements de long terme comme un tunnel sous la manche ou une liaison Paris Turin et encore ! car demain le transport aerien propre et autonome est bien la bonne voie. Et là les investissements ce sont des Intelligences artificielles, des transports hydrogene, des satellites et des capteurs performants

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer