Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La réalité virtuelle de plus en plus souvent au service de la santé

Le Parisien08/04/2015 à 18:43

La réalité virtuelle de plus en plus souvent au service de la santé

Peur du vide, de la foule ou des araignées, les casques de réalité virtuelle sont de plus en plus utilisés dans le domaine de la santé, selon des chercheurs participant mercredi au Laval Virtual, le salon des Technologies et Usages du Virtuel, organisé en Mayenne."L'anxiété peut être réduite chez les patients qui en sont victimes en les exposant à des stimulis liés à leurs phobies dans des environnements virtuels thérapeutiques dérivés des jeux informatiques", affirme ainsi Stéphane Bouchard, titulaire de la chaire de recherche du Canada en cyberpsychologie.Ses études menées depuis une dizaine d'années ont prouvé qu'associer une thérapie cognitive classique à l'usage d'un casque de réalité virtuelle donnait de meilleurs résultats et en moins de temps.L'enjeu est important car, comme il le rappelle, les phobies spécifiques, causant une peur excessive, d'une situation, d'un objet ou encore d'une circonstance particulière, toucheront 11,3% de la population au cours de son existence dans un pays tel que les Etats-Unis."Grâce au casque, des personnes sujettes au vertige sont capables de sauter virtuellement dans un gouffre à plusieurs reprises et ne sont ensuite plus attirées malgré elles par le vide dans la vie réelle", explique-t-il.Marine Teffou de l'Ircam (Institut de Recherche et Coordination Acoustique/Musique) a de son côté travaillé avec le Trinity College de Dublin, à la fois sur le son et les images, pour concevoir un simulateur de foule destiné aux agoraphobes.Les tests cliniques sont actuellement en cours de préparation afin de soulager notamment des personnes atteintes de la maladie de Parkinson qui souffrent souvent de cette phobie.Le professeur Andreas Mühlberger, de la faculté de psychologie de Regensburg en Allemagne, arrive lui en une semaine à faire toucher des mygales vivantes à des sujets terrifiés par les araignées mais qui ont été traités par le biais de la réalité virtuelle.- Un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.