Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

PANASONIC CORP.

12.03EUR
-2.59% 

JP3866800000 MAT1

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    12.03

  • clôture veille

    12.35

  • + haut

    12.03

  • + bas

    12.03

  • volume

    250

  • valorisation

    29 510 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    18.06.18 / 08:00:24

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur PANASONIC CORP.

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter PANASONIC CORP. à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter PANASONIC CORP. à mes listes

    Fermer

La pression s'accroît sur Sony sur ses activités mobile et TV

Reuters13/01/2015 à 14:44

par Ritsuko Ando LAS VEGAS, 13 janvier (Reuters) - Le patron de Sony Corp 6758.T est désormais disposé à céder les activités déficitaires dans les téléviseurs et les téléphones mobiles ou à nouer des alliances dans le cadre de son plan de relance du géant japonais de l'électronique, a-t-on appris de sources proches de la direction. Sony a réduit ses prévisions de résultats à six reprises depuis l'arrivée en 2012 de Kazuo Hirai à sa tête. Il s'attend à une perte nette de 230 milliards de yens (1,6 milliard d'euros) pour son exercice fiscal s'achevant fin mars et ne versera pas de dividende pour la première fois, en raison d'importantes pertes dans sa division smartphones. La direction de Sony a elle-même reconnu qu'"aucune activité n'était sacrée", a dit à Reuters une source. Bien qu'aucun accord ne soit sur la table pour le moment, "chaque division doit comprendre à présent que Sony peut sortir de certaines activités", a ajouté la source. L'année dernière, Sony a cédé sa division d'ordinateurs personnels, réduit ses activités dans la télévision et supprimé 5.000 emplois après avoir déjà supprimé 10.000 postes au moment de l'arrivée de Kazuo Hirai. Malgré cela, de nombreux analystes s'accordent à dire que d'autres mesures draconiennes doivent être prises, comme une sortie totale des téléviseurs. Mais Kazuo Hirai a profité du CES, le Salon de l'électronique grand public de Las Vegas la semaine dernière, pour présenter de nouveaux appareils, dont un téléviseur ultra fin et un lecteur numérique Walkman de 1.100 dollars (929 euros). Jusqu'ici Sony a rejeté toute thérapie de choc. En 2013, l'investisseur activiste Daniel Loeb avait demandé une scission du groupe entre ses activités rentables dans le divertissement et sa branche déficitaire dans l'électronique grand public. MESURES DRASTIQUES A l'approche du nouvel exercice fiscal, Kazuo Hirai, âgé de 54 ans, se retrouve au pied du mur. Le dirigeant de Sony doit trancher sur le sort des activités à faible rentabilité qui ont par ailleurs déjà subi une lourde restructuration. Kazuo Hirai a dit à un petit groupe de journalistes au Salon de Las Vegas que ces réformes "avaient réussi dans certains domaines mais pas dans d'autres". "L'électronique en général, ainsi que le divertissement et la finance continueront à être des activités importantes", a-t-il dit. "Mais à l'intérieur de ces activités, il y a des actions qui doivent être exécutées avec prudence, cela peut concerner la télévision et le mobile par exemple". Malgré les réductions de coûts et un positionnement sur les téléphones mobiles haut de gamme, une stratégie mise en oeuvre par Hiroki Totoki, le nouveau patron de la division mobile de Sony, l'analyste de Citigroup Kota Ezawa considère que cela n'est pas suffisant. "Le mobile et le téléviseur ont tous les deux besoin d'une restructuration drastique", a-t-il souligné. "Sans réformes drastiques comme une coentreprise ou des alliances, ils seront tous les deux dans le rouge dans les trois années à venir". "Tout le monde peut faire des téléviseurs de nos jours", a déclaré au CES de Las Vegas Kazuhiro Tsuga, directeur général de Panasonic 6752.T , dont le groupe est sorti du marché des téléviseurs et lecteurs DVD. Sony s'attend à une charge de dépréciation de 180 milliards de yens pour son activité de téléphonie mobile après avoir tenté en vain de concurrencer Apple AAPL.O et Samsung Electronics 005930.KS dans les smartphones haut de gamme. (avec Reiji Murai; Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.