Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La pression monte sur la BCE en Allemagne

Reuters 05/01/2017 à 13:42
    BERLIN, 5 janvier (Reuters) - Des économistes allemands ont 
appelé jeudi la Banque centrale européenne (BCE) à relever ses 
taux d'intérêt après la hausse plus forte que prévu de 
l'inflation dans la zone euro en décembre. 
    Les prix à la consommation dans les 19 pays ayant opté pour 
la monnaie unique ont augmenté de 1,1% sur un an le mois 
dernier, en nette accélération par rapport à la hausse de 0,6% 
constatée en novembre et celle de 0,5% annoncée pour octobre. 
  
    Ce niveau d'inflation reste néanmoins éloigné de l'objectif 
de la BCE d'une hausse des prix légèrement inférieure à 2% alors 
que l'institut de Francfort, sous la présidence de Mario Draghi, 
a ramené son taux de refinancement à zéro et a injecté des 
centaines de milliards d'euros dans le système financier via des 
rachats d'actifs. 
    "Le moment est venu d'une normalisation" de la politique 
monétaire, déclare Stefan Bielmeier, économiste en chef de DZ 
Bank, cité par Bild. "Maintenant, une modification des taux 
d'intérêt est faisable." 
    Le patron de l'institut DIW, Marcel Fratzscher, a déclaré au 
même journal: "Plus vite le taux d'inflation en Europe atteindra 
l'objectif de 2%, plus rapidement la BCE pourra relever les taux 
d'intérêt. Les épargnants en bénéficieraient également." 
    D'après Bild, Isabel Schnabel, membre du panel d'économistes 
chargés de conseiller le gouvernement d'Angela Merkel, juge 
aussi que la politique monétaire expansive de la BCE doit 
bientôt prendre fin. 
    Le débat a été lancé dès mardi après la publication des 
chiffres de l'inflation en Allemagne, à son plus haut depuis 
plus de trois ans, lorsque le président de l'institut économique 
Ifo, Clemens Fuest, avait jugé que cela donnait le signal pour 
mettre fin à la politique accommodante de la BCE.   
     
    "CHANGEZ DE CAP, MONSIEUR DRAGHI" 
    Les éditorialistes de la presse allemande se sont saisis du 
sujet en insistant sur le coût pour les épargnants allemands de 
la politique de taux très bas appliquée par la BCE, qui devrait 
leur coûter 36 milliards d'euros en 2017, estime Michael 
Stappel, économiste chez DZ Bank. 
    "Des millions d'épargnants paient la facture aujourd'hui", 
abonde Jan Schäfer, éditorialiste chez Bild. "Leur épargne est 
de facto dévaluée alors que les gouvernements de la zone euro 
peuvent continuer à accumuler de la dette à bas coût comme 
jamais auparavant." 
    "La redistribution aux dépens des épargnants doit prendre 
fin (...) C'est pourquoi: les taux d'intérêt doivent enfin être 
relevés." 
    Dans un éditorial titré "Changez de cap, Monsieur Draghi", 
la Süddeutsche Zeitung écrit que la BCE risque de nourrir le 
soutien aux partis eurosceptiques avec sa politique, un argument 
déjà avancé par le ministre des Finances, Wolfgang Schäuble. 
    "La BCE ne peut pas se permettre de perdre sa crédibilité, 
en particulier en Allemagne", affirme l'éditorialiste Marc 
Beise, alors que les conservateurs au pouvoir à Berlin craignent 
une percée du parti eurosceptique AfD aux élections législatives 
prévues à l'automne. 
    "Quiconque se trouve au siège de la BCE à Francfort, avec 
une vision européenne et qui ferme les yeux sur la colère de 
gens toujours plus nombreux dans le pays où il travaille, mettra 
au bout du compte en péril l'ensemble du projet européen." 
 
 (Madeline Chambers et Michael Nienaber; Bertrand Boucey pour le 
service français, édité par Patrick Vignal) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.