Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La pollution entraînerait une mortalité accrue après accident cardiaque

RelaxNews20/02/2013 à 16:04

argus/shutterstock.com

(AFP) - L'exposition à la pollution de l'air entraînerait une mortalité accrue pour les personnes ayant eu un infarctus du myocarde ou une angine de poitrine, selon une étude publiée mercredi par la revue European Heart Journal.

Réalisée sur 154.204 patients britanniques hospitalisés après un accident ou malaise cardiaque entre 2004 et 2007, l'étude a montré que le taux de mortalité augmentait en même temps qu'une exposition accrue aux particules fines PM 2,5, des particules respirables ayant un diamètre de 2,5 micromètres ou moins, soit 30 fois moins qu'un cheveu.

Ces particules pénètrent dans l'appareil respiratoire plus profondément que les particules plus larges. Elles proviennent principalement de la circulation automobile et de l'industrie. Le taux de particules fines s'exprime sous la forme de microgrammes par mètre cube.

"Nous avons découvert que pour chaque hausse de 10 µg/m3 de PM 2,5, le taux de mortalité augmentait de 20%", précise le Dr Cathryn Tonne, une épidémiologiste londonienne, qui a codirigé les travaux avec Paul Wilkinson, professeur d'épidémiologie à Londres.

Les deux chercheurs ont estimé que le taux de mortalité aurait été réduit de 12% si les patients n'avaient pas été exposés à la pollution atmosphérique, tandis que 4.783 décès seraient intervenus plus tardivement.

La pollution de l'air est fortement soupçonnée de jouer un rôle dans les maladies cardiaques, mais peu d'études avaient étudié son impact sur la survie après un infarctus du myocarde.

Les chercheurs britanniques ont bénéficié d'informations médicales détaillées sur les 154.000 patients hospitalisés après un infarctus. Mais ils n'ont pas pu obtenir les causes exactes des 39.863 décès intervenus entre 2004 et 2007 - ce qui constitue une limite de l'étude - même s'ils suspectent la majorité d'entre eux d'être liés à la maladie cardiaque.

L'exposition à la pollution a par ailleurs été évaluée uniquement en fonction du lieu de résidence, sans prendre en compte d'éventuels déplacements.

"Le message le plus important est que la réduction de la pollution dans les zones métropolitaines diminue la mortalité cardiovasculaire dans un laps de temps de seulement quelques années", relève le Pr Pier Mannucci de Milan, dans un commentaire joint à l'étude.

Interrogé par l'AFP, le Dr Tonne a indiqué que peu de recherches existaient sur les grandes villes des pays en développement, où le niveau de pollution est en général bien supérieur et où le pourcentage des maladies cardiovasculaires augmente rapidement.

"Quand vous pensez qu'à Milan, on s'inquiète lorsque les concentrations de particules fines PM 2,5 atteignent 100, alors qu'elles peuvent atteindre 1.000 en Chine, vous avez une idée de la différence en termes de risques et d'effets sur la santé", relève de son côté le Pr Mannucci.

ez-ri/er

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.