Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

Riz

12.64USD
+2.52% 
valeur indicative 10.83 EUR

XD0002742225 RR

CBOT données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    12.64

  • clôture veille

    12.33

  • + haut

    12.96

  • + bas

    12.59

  • +haut 12 derniers mois

    13.22

  • +bas 12 derniers mois

    10.63

  • volume

    0

  • dernier échange

    22.06.18 / 19:15:21

  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur Riz

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter Riz à mes listes

    Fermer

La politique complexe du riz au Japon

Commodesk08/11/2012 à 13:43

Commodesk - Les différents types de riz référencés par le ministère de l'Agriculture provoquent des distorsions de marché, estime le quotidien Yomiuri Shimbun.

Alors que le riz produit cette année au Japon excède les besoins (8,2 millions de tonnes produites, pour 8 millions de tonnes consommées), son prix est pourtant en augmentation. Cela tient à la politique des coopératives agricoles (Zen-Noh) qui achètent par avance les récoltes des paysans à un prix supérieur à celui du marché, estime le journal.

Les Japonais préfèrent traditionnellement le riz cultivé au Japon, mais les industriels et les restaurants, qui représentent 30% de la demande, raisonnent plus en termes de prix. Quand le riz importé est de 2 à 4 fois moins cher que celui produit localement, ils n'hésitent pas à le mettre dans les soupes ou les repas tout préparés qu'ils commercialisent. Néanmoins, le riz étranger étant contingenté, les quantités qui entrent au Japon (25.000 tonnes en septembre) ne suffisent pas à répondre à la demande.

La situation se complique avec la distinction entre riz destiné à l'alimentation humaine, au bétail, ou à l'industrie. Le riz servi aux animaux est subventionné à hauteur de 800.000 yens par hectare (7.780 euros), ce qui rend sa culture intéressante pour les producteurs.

La subvention du riz pour l'élevage fait qu'il ne reste pas suffisamment de riz à bas prix disponible pour les transformateurs, les fabricants de biscuits par exemple. Cela a conduit dernièrement le gouvernement à se défaire de 40.000 tonnes de stocks de riz brun (non poli), datant de cinq ans. D'ordinaire, ce riz ne trouve pas preneur, et part à l'étranger au titre de l'aide humanitaire.

Valeurs associées

Riz
+2.52%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.