Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La police macédonienne repousse les migrants venant de Grèce

Reuters21/08/2015 à 15:12

(Précisions, réaction du HCR) par Fatos Bytyci et Fedja Grulovic GEVGELIJA, Macédoine, 21 août (Reuters) - La police macédonienne a usé vendredi de gaz lacrymogène et de grenades assourdissantes pour repousser plus d'un millier de migrants et réfugiés venant de Grèce qui tentaient de pénétrer sur le territoire de la petite république balkanique après avoir passé la nuit dans un "no man's land" à la frontière. La Macédoine a décrété jeudi l'état d'urgence et déployé son armée à ses frontières Sud, avec la Grèce, et Nord, avec la Serbie, pour essayer de gérer et d'enrayer l'afflux de migrants qui tentent de gagner les pays de l'Ouest de l'Europe, notamment l'Allemagne. ID:nL5N10V3M2 Plusieurs milliers de personnes, dont de nombreux Syriens, sont restés bloqués à la frontière et ont passé la nuit entre les deux pays, dormant à même le sol et bloquant la ligne de chemin de fer qui relie la Macédoine à la Grèce. Certains migrants ont réussi à franchir la frontière à la faveur de l'obscurité mais d'autres ont été interceptés par la police macédonienne qui les a reconduits en Grèce, a raconté l'un d'eux au journaliste de Reuters présent dans la ville frontalière de Gevgelija. "J'ai couru très vite et j'ai réussi à m'échapper", a déclaré Mohamed Khalil, 18 ans, qui dit être originaire d'Alep, dans le nord de la Syrie. "Ils ont attrapé mon frère et la plupart des autres et les ont renvoyés en Grèce." Le journaliste de Reuters présent sur les lieux a vu la police faire usage de gaz lacrymogène et, selon des témoins, des grenades assourdissantes ont également été lancées. Au moins quatre personnes étaient blessées aux jambes. DEMANDE D'UNE AIDE HUMANITAIRE D'URGENCE Cette poussée de fièvre n'a pas duré longtemps, mais la foule massée à la frontière est susceptible d'augmenter dans la journée à mesure qu'arrivent les candidats à l'exil, dont une partie des 2.400 réfugiés syriens qui étaient à bord d'un ferry affrété par la Grèce pour les rapatrier des îles de la mer Egée vers Athènes, où il a accosté jeudi. ID:nL5N10V2IQ Le nombre de migrants qui entrent chaque jour en Macédoine a atteint 1.500 à 2.000 ces dernières semaines, contre 200 en moyenne en mai. Le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR) a fait part de sa "profonde inquiétude" au sujet des migrants bloqués dans le "no man's land" et demandé la livraison d'une aide humanitaire d'urgence. Le HCR a également dénoncé la fermeture de la frontière car, selon la porte-parole Melissa Fleming, "ces réfugiés sont à la recherche d'une protection et ne doivent pas être arrêtés dans leur quête". Melissa Fleming a également exhorté l'Europe, profondément divisée sur la question, à trouver des solutions. La Serbie et la Macédoine ne "peuvent pas être laissées seules avec un tel nombre de réfugiés", a-t-elle ajouté. D'après un autre responsable du HCR, la Grèce évalue à 3.000 à 4.000 le nombre d'hommes, de femmes et d'enfants qui se trouvent dans la zone frontalière et ce chiffre devrait augmenter. La Macédoine dit avoir comptabilisé plus de 40.000 entrées de migrants et de réfugiés sur son sol au cours des deux derniers mois -- pour la plupart d'entre eux, il ne s'agit que d'un pays de transit vers la Serbie, puis la Hongrie qui marque l'entrée dans la zone Schengen. (Avec Stephanie Nebehay à Genève, Matt Robinson et Aleskandar Basovic à Belgrade; Tangi Salaün et Simon Carraud pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.