Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

BOUYGUES

38.17EUR
-0.18% 
Ouverture théorique 38.17
indice de référence CAC 40

FR0000120503 EN

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    37.85

  • clôture veille

    38.24

  • + haut

    38.32

  • + bas

    37.65

  • volume

    905 621

  • valorisation

    13 951 MEUR

  • capital échangé

    0.25%

  • dernier échange

    19.06.18 / 17:36:55

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    35.88

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    40.46

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur BOUYGUES

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter BOUYGUES à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter BOUYGUES à mes listes

    Fermer

La place de Bouygues dans Orange au coeur des discussions

Reuters01/04/2016 à 16:52
    * Macron veut geler la participation de Bouygues-sources 
    * Il veut aussi qu'il renonce aux droits de vote 
doubles-sources 
    * Les négociations sont prévues jusqu'à dimanche 
 
 (Actualisé avec sources proches du dossier) 
    BORDEAUX/PARIS/LONDRES, 1er avril (Reuters) - Les pouvoirs 
et l'influence qu'obtiendrait Bouygues  BOUY.PA  au sein 
d'Orange  ORAN.PA  en cas de vente par le groupe de BTP de son 
pôle télécom à l'ancien monopole public sont au coeur des 
discussions visant à parvenir à un accord sur une transaction 
avant la fin du week-end, a-t-on appris vendredi de sources 
proches du dossier. 
    Emmanuel Macron ne veut à aucun prix apparaître comme le  
ministre de l'Economie qui aurait permis à Martin Bouygues de 
prendre le contrôle de l'ancien France Telecom, fait valoir une 
de ces sources. 
    Si l'opération va à son terme, Bouygues deviendrait le 
premier actionnaire privé d'Orange à travers une augmentation de 
capital réservée qui diluerait mécaniquement la participation de 
23% de l'Etat.  
    Bouygues a indiqué en février vouloir acquérir 15% d'Orange 
et aurait déjà obtenu un accord pour monter à 12%.  
    Le ministre de l'Economie a demandé à Bouygues, sans succès 
pour le moment, de s'engager à geler la participation qu'il 
obtiendrait dans Orange pour une durée de sept ans et de 
renoncer aux droits de votes doubles qu'obtiennent les 
investisseurs de long terme. 
    Bercy et Bouygues n'ont pas souhaité commenter ces 
informations mais, selon le PDG d'Orange, les discussions sur le 
rachat de Bouygues Telecom ne butent pas sur des points 
particuliers. 
     
    "PAS DE POINT D'ACHOPPEMENT EN PARTICULIER" 
    "Il n'y a pas de point d'achoppement en particulier, on ne 
peut pas dire que cette négociation bute sur tel ou tel aspect", 
 a déclaré Stéphane Richard à Reuters, en marge d'un déplacement 
à Bordeaux.  
    "Il reste un certain nombre de faits à la fois financiers et 
juridiques à régler, qui portent sur le partage des risques et 
sur les paramètres financiers de l'opération. C'est un travail 
qui se poursuit. A l'heure qu'il est, on ne peut pas préjuger de 
l'issue finale de ces travaux, mais nous continuons à avancer", 
a-t-il souligné. 
    Le principe d'une représentation du groupe de BTP au sein 
d'un conseil élargi de l'opérateur télécom ne pose pas de 
problème en soit, a dit son PDG.  
    "Quand on parle de gouvernance, il y a des règles simples : 
s'il y a un nouvel actionnaire au sein d'Orange, il devra bien 
entendu avoir une présence au sein des instances de gouvernance. 
Je ne pense pas que ce soit le sujet qui cristallise le débat 
aujourd'hui", a précisé Stéphane Richard. 
    Interrogé sur le niveau de 12% évoqué pour la participation 
du groupe Bouygues dans le capital d'Orange, il a répondu : 
"Tout cela n'est pas encore figé." 
    Ce projet de rapprochement complexe implique aussi les 
concurrents des deux groupes, à savoir Iliad  ILD.PA  et SFR 
 NUMA.PA  auxquels des actifs devraient être cédés pour que 
l'opération obtienne le feu vert de l'Autorité de la 
concurrence. 
    Concernant ce volet des rétrocessions, Stéphane Richard a 
déclaré qu'il n'était pas le plus problématique mais qu'en 
revanche les discussions portaient sur le partage des risques 
entre les différentes parties prenantes en cas d'échec du projet 
de fusion pour des raisons de concurrence. 
 
 (Claude Canellas avec Matthieu Rosemain à Paris, Sophie Sassard 
à Londres, Julien Ponthus pour le service français, édité par 
Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.