Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La pile à combustible, une technologie découverte au XIXe siècle

RelaxNews28/01/2013 à 19:34

Un ingenieur presente une pile à combustible type PEM dans le "Fuel Cell Lab" sur le site de l'Université de Technologie de Belfort-Montbelliard, le 13 octobre 2008 à Belfort. AFP PHOTO / SEBATIEN BOZON

(AFP) - La pile à combustible dont divers constructeurs automobiles veulent équiper leurs véhicules électriques dans les prochaines années est peut-être une technologie d'avenir, mais elle existe depuis déjà près de deux siècles.

Le principe qui régit le fonctionnement de la pile à combustible (PAC) est formulé et expérimenté dès les années 1830.

Une telle pile fabrique de l'électricité grâce à l'oxydation sur une électrode d'un combustible, généralement de l'hydrogène, simultanément à la réduction sur l'autre électrode d'un oxydant, comme l'oxygène.

Mais cette réaction chimique a besoin d'être accélérée par un catalyseur, du platine, un métal précieux, rare et très coûteux. Le coût de ce platine, représentant 25% du coût total d'une PAC actuellement, a longtemps freiné cette technologie, qui présente toutefois des avantages non négligeables.

D'une part, la pile à combustible fournit un rendement et une autonomie bien supérieurs à celles des véhicules électriques classiques, qui fonctionnent sur batteries. D'autre part, elle ne rejette aucun polluant, seulement de la vapeur d'eau.

Mais outre le coût du platine, le principal inconvénient de la pile à combustible est qu'elle fonctionne à l'hydrogène, qui n'existe pas isolément à l'état naturel sur Terre.

La quasi-totalité de l'hydrogène produit aujourd'hui, essentiellement pour des applications industrielles (chimie et raffinage), provient de la décomposition d'hydrocarbures - des énergies fossiles donc - et ces procédés émettent d'importantes quantités de CO2 et d'autres polluants.

Le grand défi est donc de parvenir à produire en quantités industrielles de l'hydrogène "vert".

Au CEA-Liten, qui travaille depuis des décennies sur la pile à combustible, on privilégie l'électrolyse "haute température" (décomposition de l'eau H2O en hydrogène et oxygène à l'aide d'un courant électrique). Mais tant l'électrolyse que la haute température nécessitent une grosse dépense d'énergie.

D'autres technologies ont commencé à apparaître, comme les piles au méthanol, mais elles ne sont pas adaptées pour propulser un véhicule.

La voiture "tout hydrogène" pour Monsieur tout le monde n'est donc pas pour demain, selon les chercheurs, qui privilégient des applications "de niche" comme les petits avions ou un voilier "zéro CO2".

Dans une voiture électrique telle que celle envisagée par Renault-Nissan, Ford et Daimler, la pile à combustible serait vraisemblablement "complémentaire" des batteries classiques.

Ces dernières assureraient la puissance en cas de forte accélération tandis que la PAC fournirait l'autonomie qui leur fait défaut en rechargeant notamment les batteries lorsque le mouvement est régulier.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.