Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La panique a déclenché le naufrage et la mort de 400 migrants

Reuters15/04/2015 à 18:18

LA PANIQUE A PROVOQUÉ LE NAUFRAGE ET LA MORT DE 400 MIGRANTS

ROME (Reuters) - Des migrants, en se ruant vers un bord de leur navire surchargé à la vue de l'arrivée des secours, ont provoqué le chavirage de leur bateau lundi soir, dont le bilan est évalué à 400 morts, a déclaré mercredi l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

L'embarcation, qui transportait environ 550 personnes, a coulé vingt-quatre heures après avoir quitté les côtes libyennes. Elle se trouvait à 120 km au large de l'île sicilienne de Lampedusa. Cent-quarante cinq personnes ont pu être secourues.

"Selon les témoignages, au moins un tiers des passagers étaient des femmes et des enfants. Au moment du naufrage, ils se trouvaient à l'intérieur du bateau pour mieux se protéger du froid", a déclaré Joel Millman, porte-parole de l'OIM.

"Quand les hommes sur le pont ont imprudemment commencé à s'agiter parce qu'un bateau des secours approchait, le navire a chaviré et l'eau a envahi la coque. Les femmes et les enfants sont mortes immédiatement."

Cette catastrophe porte le bilan des migrants noyés en tentant de franchir la Méditerranée à environ 900 depuis le début de l'année, le chaos qui règne en Libye favorisant l'activité des passeurs clandestins.

Le beau temps de ces derniers jours a encore encouragé les départs : selon la garde-côtes italienne, près de 10.000 boat people ont été secourus depuis le week-end et 1.511 dans la seule journée de mardi, au cours de douze opérations distinctes.

Le nombre de migrants franchissant la Méditerranée s'est élevé à environ 219.000 l'an dernier et au moins 3.500 personnes ont perdu la vie en tentant la traversée, selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Pour l'instant cette année, environ 31.500 personnes sont parvenues à entrer en Italie et en Grèce, respectivement première et deuxième destinations en Europe. Athènes a demandé mercredi à l'Union européenne de l'aider à gérer les flux de clandestins dont le nombre a plus que triplé au cours des trois premiers mois de l'année.

(Stephanie Nebehay, Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.