Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La nouvelle Constitution adoptée en Tunisie

Reuters27/01/2014 à 19:19

LA NOUVELLE CONSTITUTION ADOPTÉE EN TUNISIE

par Tarek Amara

TUNIS (Reuters) - Le président tunisien Moncef Marzouki, le président de l'Assemblée nationale et le chef du gouvernement sortant ont signé lundi sous les acclamations du parlement la nouvelle Constitution du pays, adoptée la veille au soir par les députés.

L'adoption de cette Constitution doit maintenant être suivie de nouvelles élections pour refermer trois années de transition chaotique et parfois violente vers la démocratie en Tunisie après le renversement de Zine Ben Ali, première révolution du "printemps arabe" en janvier 2011.

Le franchissement de cette étape cruciale accentue d'autant plus le contraste avec d'autres pays arabes toujours en proie aux troubles depuis leur propre révolution, comme l'Egypte ou la Libye.

Le premier article de la loi fondamentale dispose que la Tunisie est "un pays libre, indépendant et souverain" ayant l'islam pour religion, l'arabe pour langue et la république pour régime. Cette Constitution garantit aussi la liberté de croyance et promeut l'égalité entre les sexes.

"C'est un jour exceptionnel pour la Tunisie, au cours duquel nous célébrons la victoire contre la dictature. Le gouvernement et l'opposition ont gagné, la Tunisie a gagné", a déclaré Moncef Marzouki.

Dans la rue, les Tunisiens ont fêté cette nouvelle Constitution saluée par le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, comme une "étape majeure". "C'est la première fois qu'on est unis depuis la révolution", a dit Asma Hbaib, une jeune employée de banque. "C'est comme une autre révolution."

RESPONSABILITÉ

François Hollande a félicité les Tunisiens.

"Ce texte pose les bases d'une démocratie respectueuse des droits et des libertés de tous les citoyens. Il s'agit d'une étape importante vers l'aboutissement de la transition politique ouverte lors de la révolution tunisienne", s'est réjoui le président français dans un communiqué.

François Hollande a salué "l'esprit de responsabilité de tous les acteurs qui a permis ce résultat" et exprimé "la volonté de la France de se tenir aux côtés de la Tunisie dans ce moment important de son histoire".

Rapidement apparues après la victoire des islamistes d'Ennahda lors de l'élection de l'Assemblée constituante en octobre 2011, les tensions politiques ont été exacerbées en 2013 par l'assassinat de deux figures de l'opposition laïque au gouvernement.

En février, le meurtre de l'opposant Chokri Belaïd a donné lieu à de grandes manifestations à Tunis et à une crise gouvernementale. Celui de Mohamed Brahmi, fondateur du Mouvement du peuple (Echaâb) et élu de l'Assemblée nationale constituante, en juillet, a encore accentué les antagonismes.

La crise n'a trouvé une issue qu'avec la démission, en décembre, du Premier ministre Ali Larayedh, issu d'Ennahda, et son remplacement par Mehdi Jomaâ.

Nommé le 14 décembre dans le cadre d'un accord destiné à sortir le pays de l'impasse politique, Mehdi Jomaâ a pris ses fonctions le 10 janvier. Il a attribué dimanche le portefeuille des Finances à un économiste passé par la Banque africaine de développement (BAD), Hakim Ben Hammouda, et celui des Affaires étrangères à un ancien responsable de l'Onu, Mongi Hamdi.

Aucune date n'a été donnée pour les élections qui doivent être organisées dans le courant de l'année et qui devraient voir s'opposer Ennahda et l'alliance Nidaa Tounes, regroupement d'une demi-douzaine de formations.

Tangi Salaün, Nicolas Delame, Clémence Apetogbor et Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.