Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La mythique Matra MS 670 vendue aux enchères en février 2021
AFP17/09/2020 à 11:24

La mythique Matra MS 670 sera vendue aux enchères lors du salon Rétromobile, à Paris le 5 février 2021 ( AFP / JEAN-FRANCOIS MONIER )

Monument du sport automobile, la Matra MS 670, victorieuse des 24 Heures du Mans en 1972 aux mains d'Henri Pescarolo, sera vendue aux enchères lors du salon Rétromobile, à Paris le 5 février 2021, a annoncé Artcurial Motorcars jeudi.

Le célèbre prototype, propriété du groupe Lagardère touché de plein fouet par la crise et très endetté, est "estimé entre 4 et 7,5 millions d'euros", selon la maison de vente.

Depuis sa dernière course en 1973 et jusqu'à cet été, la MS 670 N.15, pilotée par Pescarolo et Graham Hill, trônait au Musée Matra de Romorantin-Lanthenay (Loir-et-Cher).

"Toute la richesse de nos souvenirs de la saga Matra dans le sport automobile ne peut compenser l'obligation pour le groupe Lagardère d'honorer les suites d'une décision de justice défavorable en janvier 2020 dans une affaire de droit social de Matra Automobile, 18 ans après sa fermeture. D'où la mise en vente aux enchères, en toute transparence, de la Matra gagnante des 24 heures du Mans 1972", a justifié le cogérant du groupe Lagardère Thierry Funck-Brentano, dans un communiqué.

Le 31 janvier, au bout de huit années de procédure, la cour d'appel de Bourges avait condamné Matra à verser 4,2 millions d'euros d'indemnités à 296 anciens salariés de l'usine de Romorantin, fermée en 2003. Leur licenciement avait été reconnu "sans cause réelle et sérieuse" par les juges selon la CGT.

Joint par l'AFP, Henri Pescarolo, vainqueur du Mans en 1972, a fustigé la décision du groupe Lagardère de vendre ce "monument du sport automobile mondial et français". 

"C'est scandaleux ! Stupide !", a-t-il réagi au téléphone. 

"On avait essayé il y a quelques années de faire classer les voitures du Musée car il n'y a pas que celle-là. Il y en a plusieurs qui sont le reflet de la légende +Matra Jean-Luc Lagardère+ entre 1965 et 1974. Le groupe a refusé. Arnaud Lagardère détruit tout ce que son père a fait !", a estimé l'ancien pilote.

mam-pvt/gvy/sp

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer