1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

« La mort de Staline » : panier de crabes soviétiques à la mode anglaise
Le Monde04/04/2018 à 06:27

« La mort de Staline » d'Armando Ianucci, avec notamment Steve Buscemi, Simon Russell Beale et Jeffrey Tambor.

Adapté de la bande dessinée de Fabien Nury et Thierry Robin, le film d'Armando Iannucci s'est vu interdire en Russie, car jugé « insultant ».

L'avis du « Monde » - A voir Spécialiste de la satire politique à la mode anglaise, Armando Iannucci imagine pour son deuxième long-métrage (adapté des deux tomes de la bande dessinée éponyme de Fabien Nury et Thierry Robin) de nous plonger dans les coulisses sanglantes de la succession de ­ Joseph Staline, réunissant pour l'occasion une brochette de bons acteurs anglo-américains rivalisant dans le registre grotesque, sur fond de décors russes.

Le film pourrait se résumer sous la forme de la devinette classique. Joseph Staline, Nikita Khrouchtchev, Lavrenti Beria, Gueorgui Malenkov et Viatcheslav Molotov sont dans une pièce. Dix minutes plus tard, Staline meurt d'une attaque cérébrale. Qui va le remplacer ?

Pour mieux saisir les enjeux de la question, un petit « Who's Who » de la garde rapprochée, donc pleinement compromise, d'un des plus grands assassins de l'histoire mondiale est nécessaire. Malenkov (Jeffrey Tambor) : numéro deux du pouvoir, c'est lui qui succède à Staline au poste de président du conseil des ministres. Beria (Simon Russell Beale) : compatriote géorgien de Staline, chef du NKVD, organisateur du goulag, responsable du massacre de Katyn, sadique avéré, il est le bourreau en chef de l'Union soviétique (URSS).

Khrouchtchev (Steve Buscemi) : premier secrétaire du Parti communiste, cet homme en retrait finit par évincer Beria et Malenkov pour devenir l'un des artisans de la déstalinisation et le nouvel homme fort du régime. Molotov (Michael Palin) : un de...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer