1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La ménopause : une construction sociale
Le Point28/02/2019 à 14:27

Abondamment commentée par les médias et le discours médical, la ménopause est régulièrement décrite comme un long cauchemar que toutes les femmes vont devoir vivre. Dans La Fabrique de la ménopause (CNRS Éditions), Cécile Charlap, docteure en sociologie et enseignante à l'université de Lille, démonte les ressorts d'une construction apparue au XIXe siècle qui réduit les femmes au biologique et à la reproduction.Le Point : À quelle époque le terme « ménopause » apparaît-il ?Cécile Charlap : En 1816, sous la plume du médecin français Charles de Gardanne. Auparavant, on parle peu de la cessation des règles, les écrits médicaux s'intéressent plus aux grossesses et aux accouchements. Les représentations associées à l'arrêt des menstrues s'intègrent alors dans la théorie des humeurs, au nombre de quatre : le sang, le phlegme, la bile jaune et la bile noire. Pour être en bonne santé, ces humeurs devaient être équilibrées. Ce n'est qu'à partir du XIXe siècle que se développe l'intérêt pour la ménopause, qui va de pair avec celui de la santé des femmes, dont le corps commence à être considéré comme un cas particulier par rapport à celui des hommes, un héritage des Lumières. Le XVIIIe voit en effet le développement des sciences naturelles et de la catégorisation des êtres, et donc des sexes. Les menstruations, qui jusque-là n'étaient pas envisagées comme une marque distinctive d'un sexe, deviennent une caractéristique...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • pietra3
    28 février14:48

    la ménopause , une libération pour une majorité de femmes , si ce n' est quelques bouffées de chaleur u début mais qui ont vite cédé le pas ................................Vous ne vous imaginez pas le soulagement de ne plus avoir ces fichues règles tous les mois , et qui quand elles n' arrivaient pas ,pouvait etre un vrai cauchemar pendant toute une époque , et qui doit encore etre le cas pour les femmes qui n' ont pas accès à la contraception , ni aux avortements ....................

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer