Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La "menace" Boko Haram-EI évoquée lors d'un sommet au Nigeria

Reuters15/05/2016 à 02:36
 (Ajoute Photo et TV) 
    par Ulf Laessing 
    ABUJA, 15 mai (Reuters) - Les djihadistes de Boko Haram 
développeront vraisemblablement leur coopération avec l'Etat 
islamique si ce dernier assoit son implantation en Libye, a 
déclaré samedi le chef de la diplomatique britannique Philip 
Hammond lors d'une conférence sur la sécurité au Nigeria. 
    Boko Haram, qui mène une insurrection depuis sept ans dans 
le nord du Nigeria, a annoncé l'an dernier son ralliement à 
l'Etat islamique (EI, Daech). 
    On en sait peu sur le degré de coopération entre les deux 
groupes. Dans les chancelleries occidentales, on craint que 
l'implantation progressive de l'EI en Afrique du Nord et ses 
liens avec Boko Haram n'annoncent une poussée vers le sud, au 
Sahel, avec, à la clé, une intensification des attentats. 
    Après s'être emparé de zones importantes en Syrie et en 
Irak, l'EI a pris pied en Libye dans la région de Syrte, en 
profitant de l'affaiblissement de l'autorité de l'Etat dans le 
pays. 
    "Si vous voyons Daech renforcer sa présence en Libye, cela 
donnera l'impression aux gens d'ici d'une voie de communication 
directe qui permettra vraisemblablement de renforcer la 
collaboration entre les deux groupes sur un plan concret", a 
déclaré Philip Hammond. 
    Vendredi, un responsable américain a fait état de signes 
montrant que des combattants de Boko Haram étaient en train de 
quitter le Nigeria pour partir en Libye. 
    Plusieurs chefs d'Etat africains ont estimé que la Libye 
était un élément clé dans la lutte contre Boko Haram et pour 
améliorer la sécurité dans la région. 
    François Hollande, qui participait à la réunion, a estimé 
que la secte nigérianne restait une menace.  
    "Dans la lutte contre Boko Haram, il y a eu des points très 
importants qui ont été marqués", a déclaré le président 
français. "Ce groupe terroriste a été repoussé, amoindri, obligé 
de reculer (...) mais reste encore néanmoins une menace."      
    Les attentats suicide revendiqués par Boko Haram sont encore 
très nombreux, a souligné le président nigérian Muhammadu Buhari 
même si l'armée nigériane a récupéré la quasi-totalité des 
territoires conquis par la secte.  
    Il a estimé qu'il restait deux tâches à accomplir : "déloger 
les terroristes" de leur repaire dans la forêt de Sambisa, 
située dans le nord-est du Nigeria, et libérer les quelque 200 
lycéennes kidnappées il y a deux ans à Chibok "ainsi que les 
autres victimes d'enlèvements". 
 
 (Danielle Rouquié avec Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.