Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Ligue arabe saisira l'Onu d'un texte sur l'Etat de Palestine

Reuters29/11/2014 à 17:58

LE CAIRE, 29 novembre (Reuters) - Les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe ont décidé samedi de présenter officiellement au Conseil de sécurité des Nations unies un projet de résolution fixant un calendrier pour la création d'un Etat palestinien. Les ministres ont créé un comité comprenant le Koweït, la Mauritanie, la Jordanie et le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al Arabi. Il sera chargé de trouver des soutiens pour cette résolution, lit-on dans le communauté de clôture. Le communiqué ne dit pas quand la résolution sera présentée. De source diplomatique, on a indiqué que la Jordanie pourrait présenter le projet d'ici quelques jours. "Il est naturel que la Palestine se tourne vers le Conseil de sécurité des Nations unies pour qu'une résolution soit publiée pour fixer une date limite sur la fin de l'occupation (israélienne)", avait déclaré en séance Nabil el Arabi. Les Palestiniens souhaitent un Etat qui s'étende sur la Cisjordanie et la bande de Gaza avec Jérusalem-Est pour capitale, tous territoires pris par Israël en 1967 lors de la guerre des Six-Jours. Israël est d'accord sur l'idée d'une solution dite à deux Etats, avec un Etat palestinien indépendant et démocratique existant à ses côtés, mais ne reconnaît pas les frontières de 1967 comme la base des négociations finales. Depuis l'échec des dernières négociations de paix en avril et la guerre dans la bande de Gaza cet été, les Palestiniens disent n'avoir plus d'autre choix que d'agir unilatéralement pour obtenir un Etat. Selon des diplomates, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne préparent un autre texte pour mettre fin au conflit. Cette initiative pourrait être accélérée si le projet palestinien est mis en avant. La France a fait savoir vendredi par son ministre des Affaires étrangères qu'elle reconnaîtrait "sans délai" l'Etat de Palestine si une ultime tentative de solution négociée sous l'égide de la communauté internationale venait à échouer. ID:nL6N0TI273 Les députés français doivent se prononcer de façon symbolique le 2 décembre sur la reconnaissance d'un Etat de Palestine, après des votes similaires en Suède, au Royaume-Uni et en Espagne. (Lin Noueihed, Ali Abdelatty, Maggie Fick et Omar Fahmy; Danielle Rouquié pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.