Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Ligue 2 est-elle autre chose que le paillasson de la Ligue 1 ?
So Foot01/05/2020 à 14:01

La Ligue 2 est-elle autre chose que le paillasson de la Ligue 1 ?

Comme sa grande sœur, la Ligue 2 s'est clôturée ce jeudi après que la Ligue de football professionnel (LFP) a décidé de mettre fin à la saison 2019-2020. Lorient est donc sacré champion, et grimpera à l'étage supérieur avec son dauphin Lens, alors que derrière, les frustrés sont nombreux. En revanche, preuve que cette fin de saison pose encore de nombreuses questions, aucune décision n'a pour l'heure été prise en ce qui concerne la queue de peloton.

  • Le Covid-19 est-il un complot anti-corse ?
    "Si Le Havre était à notre place, il aurait une chance... Ajaccio, bon, on peut toujours rêver." Il a beau ne plus être à la tête de son AC Ajaccio chéri, Alain Orsoni n'a pour autant pas abandonné sa langue bien pendue. Dans le mouchoir de poche dans lequel se sont retrouvées les équipes de tête au moment où le pays s'est mis à l'arrêt, le club corse (52 points) se retrouve piégé à une minuscule unité d'un strapontin direct vers la Ligue 1, celui désormais promis à Lens (53). Et alors que l'ACA avait cravaché depuis juillet pour pointer à ce stade à la dernière place du podium normalement synonyme de ballottage favorable pour les playoffs, on lui a fait comprendre qu'il n'aurait que ses yeux pour pleurer. La faute à "des instances qui envisagent de programmer la finale de la Coupe de France, mais pas les barrages", comme n'a pas manqué de le souligner le président Christian Leca à France 3 Corse. Difficile de ne pas se mettre à leur place.

Lorient : mission Pélissier accomplie


  • La Ligue 2 est-elle autre chose que le paillasson de la Ligue 1 ?
    Dans cette histoire qui n'offrira que deux montées-descentes entre l'élite et son antichambre, ce sont aussi les méritants Troyes et Clermont (juste derrière à 51 et 50), qui se retrouvent floués, déjà qu'on leur enlève 10 journées pour tenter
Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer