1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La LDH s'inquiète d'une nouvelle prolongation de l'état d'urgence
Reuters01/12/2015 à 09:38

    PARIS, 1er décembre (Reuters) - Le président d'honneur de la 
Ligue des droits de l'homme s'est inquiété mardi d'une possible 
nouvelle prolongation de l'état d'urgence, décrété en France 
après les attentats du 13 novembre et qui s'est traduit pas une 
série de perquisitions et d'assignations à résidence.  
    L'état d'urgence - une procédure exceptionnelle qui avait 
été appliquée pour la dernière fois en 1961 sur l'ensemble du 
territoire - a été prolongé jusqu'en février le 20 novembre 
dernier par l'Assemblée nationale.  
    Sur Europe 1 mardi matin, le Premier ministre Manuel Valls 
n'a pas écarté une nouvelle prolongation une fois passée cette 
échéance.  
    "Je suis inquiet, je le suis depuis le lendemain de la 
proclamation de l'état d'urgence", a déclaré Me Henri Leclerc 
sur BFM TV RMC. "Qu'on le fasse immédiatement, à un moment où on 
ne sait pas s'il y a encore des tueurs (...), mais on prolonge, 
on prolonge de trois mois".  
    "On créé une situation de suspension d'un certain nombre de 
libertés qui est à mon avis génératrice de danger", a-t-il 
ajouté, craignant l'installation d'un "état d'urgence permanent" 
    Selon Manuel Valls, plus de 2.000 perquisitions 
administratives ont été menées depuis les attentats du 13 
novembre. Plus de 250 procédures judiciaires ont été engagées et 
plus de 210 personnes ont été placées en garde à vue. 
 
 (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse) 
 

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M4905181
    01 décembre10:04

    Je ne fais pas spécialement confiance en notre justice mais l'état d'urgence permet de traquer tout d abord les terroristes et ensuite les voyous et c'est une bonne chose . Ensuite c'est là que la justice intervient et devrait 'taper" beaucoup plus fort et faire respecter scrupuleusement les peines infligées mais ce n'est pas le cas : 5 ans c'est 5 ans sans permission mais ..........

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer