1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Knesset vote sur la légalisation de colonies en Cisjordanie

Reuters30/01/2017 à 12:03
    JERUSALEM, 30 janvier (Reuters) - Le parlement israélien 
devrait adopter lundi un projet de loi légalisant de manière 
rétroactive la construction de 4.000 logements sur des terrains 
privés appartenant à des Palestiniens en Cisjordanie, une mesure 
jugée anticonstitutionnelle par l'avocat général. 
    L'adoption de ce texte soutenu par le gouvernement de droite 
de Benjamin Netanyahu serait avant tout symbolique mais elle 
contreviendrait aux arrêts rendus par la Cour suprême 
israélienne sur la question des droits de propriété. 
    Ses opposants, ainsi que certains experts juridiques, 
estiment que la loi ne devrait pas survivre à un recours en 
justice. 
    En privé, Netanyahu s'est déclaré opposé à ce projet de loi 
dénoncé par la communauté internationale mais approuvé en 
lecture préliminaire par le parlement en novembre. L'espoir du 
gouvernement était de le voir enterrer lors des débats en 
commission. 
    Mais le parti d'extrême droite Foyer juif, membre de la 
coalition gouvernementale, a tout fait pour le maintenir en vie 
et permettre sa venue en audience publique. 
    Visé par la justice dans une affaire d'abus de pouvoir et 
alors que son parti le Likoud recule dans les enquêtes 
d'opinion, Netanyahu ne peut décevoir ses partisans et céder du 
terrain au Foyer juif en s'opposant au texte. 
    L'avocat général Avichai Mandelblit a estimé que ce projet 
était anticonstitutionnel et qu'il enfreignait le droit 
international en autorisant l'expropriation de domaines privés 
dans les territoires occupés par Israël depuis 1967. 
    Les résidences visées par le texte de loi sont des 
constructions réalisées sans l'accord du gouvernement dans des 
avant-postes de peuplement en Cisjordanie. 
     
 
 (Jeffrey Heller; Pierre Sérisier pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer