1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Juve, City et l'Atlético font le boulot, l'Étoile rouge renverse l'Olympiakos
So Foot01/10/2019 à 23:40

La Juve, City et l'Atlético font le boulot, l'Étoile rouge renverse l'Olympiakos

Dans les autres rencontres de la soirée, Manchester City a mis le temps à se défaire du Dinamo Zagreb (2-0), pendant que l'Atlético s'imposait contre le Lokomotiv Moscou (2-0) et que la Juventus tordait le Bayer Leverkusen (3-0). Plus à l'est, l'Étoile rouge a complètement renversé l'Olympiakos en deuxième période pour gratter les trois points au terme d'un match animé (3-1).

Étoile rouge de Belgrade 3-1 Olympiakos

Buts : Vuli? (62e), Milunovi? (87e) et Boakye (90e) pour l'Étoile rouge // Semedo (37e) pour l'Olympiakos.
Expulsion : Benzia (58e) pour l'Olympiakos


Pas facile de faire vaciller l'Étoile rouge dans son jardin. Pourtant, après un nul convaincant contre Tottenham (2-2), l'Olympiakos vient en Serbie pour décrocher un premier succès dans cette phase de poules. Sans Valbuena qui démarre sur le banc, les visiteurs affichent rapidement leur supériorité technique contre une équipe plus courageuse que talentueuse. Les Rouge et Blanc finissent par lâcher prise après un coup franc de Masouras, repris par Semedo au deuxième poteau pour tromper un Borjan aux fraises (0-1, 38e). Coup de froid sur le Marakana. Sauf que la rencontre bascule à l'heure de jeu, quand Yassine Benzia écope d'un deuxième carton jaune et laisse ses partenaires à dix (58e). Une supériorité numérique qui agit comme un électrochoc pour l'Étoile rouge, plus entreprenante et dominatrice. Rapidement, Vuli? profite d'un mauvais dégagement de Meriah pour égaliser et réchauffer l'enceinte serbe (1-1, 62e). Puis, il faut attendre les dernières longueurs de la partie pour l'explosion : Milunovi? saute plus que haut que la défense grecque pour donner l'avantage aux siens (2-1, 87e) et Boakye termine le travail d'un coup de caboche puissant (3-1, 90e). Les Belgradois prennent la deuxième place du groupe B et peuvent jeter un coup d'œil à la Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer