Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

STEF

110.20EUR
0.00% 
Ouverture théorique 110.20

FR0000064271 STF

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    110.00

  • clôture veille

    110.20

  • + haut

    110.40

  • + bas

    109.20

  • volume

    970

  • valorisation

    1 451 MEUR

  • capital échangé

    0.01%

  • dernier échange

    22.05.18 / 17:35:15

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    99.20

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    121.20

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter STEF à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter STEF à mes listes

    Fermer

La justice s'accorde un sursis pour décider du sort de la SNCM

Reuters25/09/2015 à 15:29

* Deux offres recommandées par les administrateurs judiciaires * Baja-STEF, qui était favori, reverra sa copie (Actualisé avec réaction syndicale) MARSEILLE, 25 septembre (Reuters) - Le tribunal de commerce de Marseille a renvoyé vendredi au 14 octobre l'audience qui doit lui permettre d'examiner les offres de reprise pour la compagnie maritime SNCM placée en redressement judiciaire en novembre dernier. L'audience a été renvoyée à la demande du ministère public qui a estimé le délai trop court pour prendre connaissance des quatre offres déposées mardi auprès des administrateurs judiciaires mandatés par le tribunal. Ces offres émanent de l'alliance créée entre Baja Ferries et STEF STF.PA , du transporteur corse Patrick Rocca, du consortium d'entreprises Corsica Maritima et de la société d'investissement Med Partner de Christian Garin. "Dans ce dossier très complexe, certains points de pur droit peuvent demander une étude approfondie. Cela ne nous inquiète pas, notre offre est verrouillée et sécurisée, tant sur le fond que sur le plan financier", a dit à Reuters le porte parole de Corsica Maritima, François Padrona. L'offre du consortium corse, qui revendique une centaine d'entreprises insulaires et 60% du trafic de fret entre la Corse et le continent, a été recommandée par les administrateurs judiciaires, comme celle de Patrick Rocca, dans un rapport qui doit servir de base aux débats du tribunal. Ces derniers prônent en revanche le rejet des offres de Baja Ferries, en liaison avec le groupe STEF, pourtant donnée favorité jusqu'à récemment, et de la société Med Partners portée par l'ancien président du port de Marseille. La première présenterait des "difficultés judiciaires majeures" tandis qu'ils qualifient de "totalement obscurs" les partenariats industriels sur lesquels dit s'appuyer Garin. BAJA-STEF VA AMÉLIORER SON OFFRE Les offres de reprise restent conditionnées à la résolution des contentieux européens qui pèsent sur l'avenir de la compagnie maritime, dont l'actionnaire majoritaire est Trandev, coentreprise entre Veolia VIE.PA et la Caisse des dépôts. Il s'agit de la transmission de délégation de service public (DSP) pour assurer les liaisons et des quelque 440 millions d'euros d'aides publiques que la Commission européenne juge illégales et dont elle réclame le remboursement, sauf s'il y a cessation d'activité et reprise dans un périmètre plus réduit. De source proche du dossier, la Commission européenne a délivré jeudi "trois lettres de confort" aux repreneurs potentiels, à l'exception de Baja Ferries-STEF. Adressés à la France, ces courriers individualisés indiquent que les plans de reprise "seraient de nature à induire une discontinuité économique" au regard du droit européen. Le syndicat CFE-CGC de l'entreprise précise vendredi dans un communiqué que la Commission a, dans un courrier en date du 24 septembre, refusé "de donner un feu vert" au projet de Baja-STEF. "Ces candidats n'auraient donc pas pu être retenus par le tribunal si l'audience s'était tenue ce jour", écrit-il. "Nous allons employer ce délai pour fournir les éléments nécessaires à la Commission européenne et, le cas échéant, adapter notre offre en tant que de besoin", a réagi l'avocat de STEF, Marc Santoni. Le syndicat CFE-CGC précise que si l'amélioration des offres reste possible, elle ne peut se faire qu'à la barre de la prochaine audience et avec l'aval du président du tribunal. "La procédure de consultation n'étant pas relancée, il ne pourrait s'agir que de modifications à la marge", dit-il. La SNCM, qui emploie 1.438 CDD, devrait présenter fin décembre un résultat net de -10 millions d'euros, contre -50 millions d'euros en 2014. (Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

0.00%
+0.38%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.