Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La justice portugaise enquête sur l'empire Espirito Santo

Reuters18/07/2014 à 18:40

LA JUSTICE PORTUGAISE S'INTÉRESSE À L'EMPIRE ESPIRITO SANTO

LISBONNE (Reuters) - Des enquêtes sont en cours au Portugal sur la galaxie familiale Espirito Santo, principale actionnaire de la banque BES, tandis que Portugal Telecom prépare une action en justice contre l'une des holdings du groupe après un défaut de paiement sur un prêt.

L'empire familial est en déroute depuis les révélations sur des irrégularités comptables au sein de holdings du groupe qui ont également déstabilisé Banco Espirito Santo (BES), la plus grande banque cotée du pays, en raison de potentielles pertes.

"Le ministère public suit la situation, et depuis le début recueille tous les éléments qui ont été rendus publics et déterminera leur éventuelle qualification pénale", écrit le cabinet du procureur général dans un courriel à Reuters.

"Il y a des enquêtes en cours sur cette affaire qui sont même antérieures aux informations de presse de ces dernières semaines".

Rioforte, l'une des holdings du groupe familial, n'a pas honoré une dette de 847 millions d'euros auprès de Portugal Telecom, arrivée à échéance mardi. Le défaut de paiement a obligé l'opérateur à réduire sa participation dans la société issue de sa fusion avec le brésilien Oi.

Selon des sources proches du dossier, les dirigeants de PT, dans lequel la famille Espirito Santo détient une participation importante, savaient que le groupe rencontrait des difficultés au moment où ils ont accordé ce prêt en avril.

Interrogé sur l'éventualité qu'une enquête soit en cours sur l'investissement de PT dans Rioforte, le ministère public n'a pas souhaité répondre, expliquant qu'il suivait la situation du groupe dans son ensemble.

Des sources ont rapporté à Reuters que PT envisageait de poursuivre BES en raison du défaut de paiement parce que la dette avait été achetée avec des fonds déposés sur des comptes de la banque et était considéré comme sans risque par l'opérateur.

DES INVESTISSEURS PRIVÉS AU SECOURS DE BES?

De son côté, PT pourrait être poursuivi par plusieurs actionnaires minoritaires, et ce dès vendredi, en raison de sa présumée mauvaise évaluation de la créance.

"Le conseil d'administration devait observer une répartition équilibrée des risques, une précaution qu'ils n'ont pas prise, ce qui a entraîné une exposition suicidaire", a déclaré à Reuters Octavio Viana, à la tête de l'association d'investisseurs ATM et représentant des actionnaires.

Par ailleurs, le gouverneur de la Banque du Portugal a déclaré vendredi que BES devrait pouvoir compter sur des investisseurs privés en cas de besoin et réaffirmé que la banque disposait d'un capital suffisant.

"Des contacts préalables entre BES et des banques d'investissement internationales, tout autant que l'intérêt manifesté par d'autres entités, fonds d'investissements et banques européennes montrent qu'il est très probable qu'il y ait une solution au renforcement du capital par le secteur privé", a déclaré Carlos Costa devant une commission parlementaire.

Crédit agricole est le deuxième actionnaire de BES avec un peu moins de 15% du capital, mais prévoit de réduire sa participation. La banque française n'a pas souhaité commenter les déclarations de Carlos Costa.

La banque portugaise a déclaré être directement exposée à hauteur de 1,15 milliard d'euros aux holdings d'Espirito Santo et disposer de fonds propres excédentaires de 2,1 milliards d'euros, soit des réserves suffisantes et supérieures aux seuils planchers obligatoires, pour absorber quelque perte que ce soit.

BES n'a néanmoins pas été en mesure d'évaluer les pertes potentielles liées à son exposition et attend pour cela une restructuration du groupe.

(Andrei Khalip et Sergio Goncalves, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Marc Joanny)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.