1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La justice interdit à Greenpeace de s'approcher des convois d'Orano
Reuters19/07/2019 à 17:07

LA JUSTICE INTERDIT À GREENPEACE DE S'APPROCHER DES CONVOIS D'ORANO

PARIS (Reuters) - Le tribunal de Paris a enjoint vendredi à Greenpeace France de "ne pas s'approcher à moins de 250 mètres" des convois de déchets nucléaires de deux filiales d'Orano (ex-Areva) et de ne "gêner ou entraver d'une quelconque façon les opérations de chargement ou de déchargement" de matières radioactives.

Cette décision, relayée dans un communiqué par l'organisation de défense de l'environnement, court jusqu'au 25 septembre, date à laquelle s'achève le débat public sur la gestion des matières radioactives en France.

"Greenpeace France regrette profondément cette décision de justice particulièrement sévère et prévoit de faire appel", déclare son directeur général, Jean-François Julliard.

"Il est invraisemblable de vouloir bâillonner de la sorte Greenpeace France, ses militant-e-s et ses salarié-e-s qui ont agi en toute non-violence pour dénoncer le manque de transparence sur les convois radioactifs qui circulent en permanence dans des lieux publics", ajoute-t-il.

Le 12 juin dernier, notamment, des militants de Greenpeace France ont repeint en orange fluo, avec la mention "radioactif", cinq cuves d'un train transportant de l'uranium de retraitement en gare de Vierzon (Cher). L'uranium provenait de l'usine Orano de la Hague, à destination de l'usine de Pierrelatte (Drôme).

(Sophie Louet, édité par Simon Carraud)

11 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • rillouto
    20 juillet18:16

    d'ailleurs , ca en est où les stocks d'uranium qui ne sont meme pas dans notre sol ? plus personne n'ose en parler ... les allemands sont des gens bien plus pragmatique que nous, la preuve, ils nous envoyaient leurs dechets nucleaire chez nous ....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer