Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La junte libère le président de transition au Burkina Faso

Reuters18/09/2015 à 20:08

* La junte accepte une médiation de la Cédéao * Elle promet de ne pas rester longtemps au pouvoir * Manifestation à Ouagadougou (actualisé avec suspendion du Burkina par l'UA) par Mathieu Bonkoungou et Nadoun Coulibaly OUAGADOUGOU, 18 septembre (Reuters) - Le général Gilbert Diendéré, chef de la junte militaire qui s'est emparée du pouvoir au Burkina Faso, a annoncé vendredi la libération du président de transition Michel Kafando et de deux ministres de son gouvernement, deux jours après leur arrestation. Michel Kafando est en bonne santé, a déclaré le général Diendéré à des journalistes avant de préciser que le Premier ministre burkinabé par intérim, Yacouba Isaac Zida, restait assigné à résidence. A Ouagadougou, la capitale, les forces de sécurité ont tiré en l'air dans la matinée pour disperser des manifestants qui bloquaient plusieurs rues à l'aide de pneus enflammés. Les manifestants réclamaient la libération de Kafando et la tenue des élections présidentielle et législatives comme prévu le 11 octobre. Le général Diendéré doit rencontrer dans la journée le président sénégalais Macky Sall, qui préside actuellement la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) et doit mener une médiation avec son homologue béninois Thomas Boni Yayi. Sur son compte Twitter, l'Union africaine a condamné le coup d'Etat et annoncé avoir décidé à l'unanimité la suspension du Burkina Faso de sa qualité de membre. Le coup d'Etat à Ouagadougou a été condamné par les Etats-Unis, la France, ancienne puissance coloniale, et les Nations unies, qui ont réclamé la reprise du processus de transition démocratique. La garde présidentielle du Burkina Faso a annoncé jeudi la dissolution du gouvernement de transition et la création d'un "conseil national pour la démocratie" dirigé par Diendéré, qui a été pendant 27 ans le bras droit de l'ancien président Blaise Compaoré, renversé par des manifestations en octobre 2014. Les frontières terrestres et aériennes du pays, qui avaient été fermées jeudi, ont été rouvertes et les nouveaux dirigeants burkinabés ont affirmé ne pas vouloir rester longtemps au pouvoir. MÉDIATION "Le conseil national pour la démocratie accepte le principe d'une médiation et réaffirme son intention de pas rester longtemps au pouvoir", précise un communiqué lu à la télévision nationale, avant l'ouverture des discussions avec la Cédéao. Au moins trois personnes ont été tuées et une soixantaine d'autres blessées à Ouagadougou jeudi après le coup d'Etat, selon des sources médicales. Interrogé jeudi sur France 24, le général Diendéré a assuré que Blaise Compaoré n'avait joué aucun rôle dans le putsch. "Je n'ai pas eu de contact avec lui, ni avant ni même après, il ne m'a pas appelé, je ne l'ai pas appelé non plus", a-t-il dit. Le Régiment de sécurité présidentielle (RSP), que commande le général Diendéré, n'a jamais cessé d'intervenir dans la vie politique du pays depuis la destitution de Blaise Compaoré, contraint de quitter le pouvoir en octobre 2014 sous la pression de manifestants qui refusaient sa tentative de se maintenir en place en modifiant la Constitution. En début de semaine, une commission du gouvernement de transition avait recommandé sa dissolution. Dans son rapport remis au Premier ministre, la commission décrivait le régiment de 1.200 hommes comme "une armée au sein de l'armée". En février, le RSP avait tenté de forcer le Premier ministre à démissionner parce que celui-ci avait l'intention de réduire ses effectifs. Personnage au physique imposant (il mesure près de deux mètres), maître dans le renseignement, Gilbert Diendéré, qu'un analyste de l'International Crisis Group présente comme "une sorte de J. Edgar Hoover burkinabé", est connu pour sa discrétion et pour son aptitude à manoeuvrer en coulisses. Conseiller militaire particulier de Blaise Compaoré, il a joué un rôle déterminant dans la libération d'otages occidentaux détenus pas des groupes islamistes au Sahel. ID:nL5N11N4EP Sous la présidence de Compaoré, le Burkina s'était imposé comme un partenaire privilégié de la France et des Etats-Unis dans la lutte contre les activistes liés à Al Qaïda. Le pays a notamment accueilli les 220 membres des forces spéciales françaises de l'opération Barkhane basés à Ouagadougou. (Avec Joe Penney; Jean-Stéphane Brosse et Guy Kerivel pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.