Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Hongrie bloque l'accès aux migrants venant de Serbie

Reuters 14/09/2015 à 20:54

(Avec nouvelles déclarations d'Orban, précisions) par Ivana Sekularac et Krisztina Than FRONTIÈRE SERBO-HONGROISE, 14 septembre (Reuters) - La Hongrie a fermé lundi l'un des principaux points de passage utilisés par les migrants pour passer de Serbie en territoire hongrois, à quelques heures de l'entrée en vigueur de nouvelles règles restreignant le franchissement de sa frontière. Plusieurs dizaines de policiers casqués, certains à cheval, ont pris position pour barrer cette voie ferrée empruntée depuis des semaines par les migrants, principalement des réfugiés syriens, cherchant à entrer dans l'Union européenne. Ces derniers ont été redirigés un kilomètre plus loin vers un point de passage officiel, où des centaines d'entre eux ont commencé à faire la queue. Quelques-uns ont été autorisés par la police à entrer en Hongrie par petits groupes. Le Premier ministre Viktor Orban a averti que de nombreuses demandes d'asile seraient rejetées quand les nouvelles règles sur l'immigration, votées en urgence il y a dix jours, prendront effet à partir de lundi minuit. "Nous demanderons aux réfugiés s'ils ont déposé une demande d'asile en Serbie", a-t-il déclaré dans une interview à la chaîne privée TV2 qui en a diffusé des extraits sur son site internet. "S'ils ne l'ont pas fait, étant donné que le gouvernement hongrois considère la Serbie comme un pays sûr, nous rejetterons leurs demandes." Ceux dont la demande d'asile aura été acceptée seront transférés par autocar dans des centres d'accueil répartis sur le territoire. Ceux qui refuseront de coopérer seront retenus à la frontière. Ceux qui rentreront illégalement seront passibles de prison, prévoit la nouvelle législation. Prié de dire s'il craignait des incidents à la frontière sud après la fermeture, le chef du Fidesz (droite) a répondu: "On ne sait pas ce qui va se produire. Nous sommes préparés pour des situations à la fois simples et compliquées." AGIR AVEC "HUMANITÉ ET INTRANSIGEANCE" Dans la matinée, Viktor Orban avait installé dans leurs fonctions 868 policiers chargés de renforcer les unités déployées à la frontière avec la Serbie. "Vous serez confrontés à des gens qui ont été trompés. Vous serez confrontés à de la colère et à des agressions", a-t-il poursuivi, leur demandant d'agir avec humanité mais de faire appliquer la loi "avec intransigeance". L'espace aérien a été fermé sur une bande de 20 km le long des 175 km de frontière avec la Serbie afin de garantir que la police, l'armée et les services médicaux pourront l'utiliser sans entrave, a déclaré l'autorité de l'aviation civile. La police a également annoncé un renforcement temporaire des contrôles dans tout le pays. Le dispositif permettant des vérifications d'identité et des fouilles de véhicules vise à maintenir l'ordre public et lutter contre la criminalité. Il sera en vigueur jusqu'au 30 septembre. Depuis le début de l'année, 191.702 personnes ont été interpellées après être entrés illégalement sur le territoire hongrois, selon Budapest. Dans la seule journée de lundi, un record de 7.437 personnes a été enregistré. Pour les migrants et réfugiés, la Hongrie est, avec l'Italie et la Grèce, l'un des trois principaux pays d'accès à l'espace européen. Viktor Orban a déclaré que la crise migratoire pourrait coûter 200 millions d'euros à la Hongrie. Le ministre de l'Economie Mihaly Varga a déclaré que le pays pourrait amender son budget 2015. (Gergely Szakacs et Sandor Peto; Henri-Pierre André et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.