Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La hausse du nombre de cancers du sein inquiète les experts

Reuters12/12/2013 à 17:54

LA HAUSSE DU NOMBRE DE CANCERS DU SEIN INQUIÈTE LES EXPERTS

par Kate Kelland

LONDRES (Reuters) - Le nombre de décès dus au cancer ne cesse d'augmenter à travers le monde, une tendance particulièrement marquée pour le cancer du sein et dans les pays en voie de développement, où se répand le mode de vie occidental.

Le nombre de décès s'est élevé en 2012 à 8,2 millions, en hausse de 8% par rapport aux 7,6 millions enregistrés quatre ans plus tôt, selon les chiffres publiés jeudi par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui dépend de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Le cancer du sein a été fatal à 522.000 femmes l'an dernier, en hausse de 14% par rapport à 2008.

"Le cancer du sein est aussi l'une des principales causes de décès par cancer dans les pays les moins développés", explique le Dr David Forman, chef de la section "données du cancer" au CIRC. "C'est en partie parce que l'évolution des modes de vie est à l'origine d'une augmentation de l'incidence, mais aussi en partie parce que les progrès cliniques enregistrés contre la maladie ne profitent pas aux femmes vivant dans ces régions."

En 2012, 14,1 millions nouveaux cas de cancer ont été recensés dans le monde, contre 12,7 millions en 2008. Et le nombre de diagnostics du cancer du sein a touché 1,7 million de femmes, en hausse de 20% par rapport à 2008.

Le rapport du CIRC, baptisé Globocan 2012, détaille les estimations les plus récentes pour 28 types de cancer dans 184 pays. Les cancers les plus fréquemment diagnostiqués dans le monde sont ceux du poumon (13%), du sein (11,9%) et le cancer colorectal (9,7%). Les cancers les plus mortels sont ceux du poumon (19,4%), du foie (9,1%) et de l'estomac (8,8%).

ÉNORMES INÉGALITÉS

Pour les années à venir, les experts du CIRC prévoient une "augmentation importante" du nombre de cas de cancer dans le monde à mesure que la population va augmenter et vieillir. Ils tablent sur 19,3 millions de cas en 2025.

Les changements sociétaux et économiques dans les pays en développement, le basculement vers des modes de vie plus proches de ceux des pays riches contribuent à accroître le nombre de cancers associés à des risques génétiques, alimentaires et hormonaux, disent-ils.

Le rapport souligne que l'incidence du cancer -le nombre de nouveaux cas chaque année- augmente dans la plupart des pays du monde mais note "d'énormes inégalités" entre pays riches et pauvres.

Les taux d'incidence restent les plus élevés dans les pays développés mais la mortalité est beaucoup plus forte relativement dans les pays pauvres, faute de détection précoce et d'accès aux traitements.

"Il est aujourd'hui urgent, pour mieux lutter contre le cancer, de développer des approches efficaces et abordables pour la détection précoce, le diagnostic et le traitement du cancer du sein chez les femmes vivant dans les pays pauvres", dit le Dr Christopher Wild, directeur du CIRC.

"Il est primordial que les progrès réalisés ces dernières années dans les régions les plus développées du monde soient mis en oeuvre pour faire reculer la morbidité et la mortalité."

L'un des exemples les plus frappants de ces inégalités est le cancer du col utérin, qui coûte la vie à des centaines de milliers de femmes africaines chaque année mais peut être largement évité grâce à un vaccin ou s'il est diagnostiqué et traité suffisamment tôt.

En Afrique subsaharienne, 34,8 nouveaux cas de cancer du col de l'utérus pour 100.000 femmes sont détectés chaque année, et 22,5 femmes pour 100.000 décèdent de la maladie. En Amérique du Nord, les chiffres sont respectivement de 6,6 et 2,5 pour 100.000.

Jean-Stéphane Brosse pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.