Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La guerre Le Pen-Mélenchon, l'autre duel de la campagne

Reuters28/03/2012 à 17:41

LA GUERRE JEAN-LUC MÉLENCHON-MARINE LE PEN, L'AUTRE DUEL DE LA CAMPAGNE

PARIS (Reuters) - La guerre entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon se poursuit sans relâche à coups de propos cinglants avec pour enjeu la troisième position dans les sondages pour le premier tour de l'élection présidentielle.

Cet autre duel de la campagne, avec celui de Nicolas Sarkozy et François Hollande, s'est exacerbé depuis qu'un sondage BVA a placé la semaine dernière le candidat du Front de gauche devant la présidente du Front national (14% contre 13%).

Dans deux nouvelles enquêtes, Ipsos et Harris Interactive, Marine Le Pen conserve une longueur d'avance à 16%, mais Jean-Luc Mélenchon, crédité de 13%, est toujours sur une phase ascendante.

"La bataille qui m'excite, c'est de sortir le Front national de la scène", a répété l'ancien socialiste mardi lors d'un meeting à Lille, où il a fait une nouvelle démonstration de force en réunissant des milliers de sympathisants.

"C'est le sang qui l'excite", a répondu mercredi sur Canal+ Florian Philippot, le directeur stratégique de campagne de Marine Le Pen.

"C'est lui qui a un problème avec nous, puisque son obsession c'est de parler de Marine Le Pen et de l'injurier en permanence", a-t-il ajouté.

Marine Le Pen, que son adversaire a qualifié notamment de "chauve-souris" et de "semi-démente", parle désormais de "l'infâme Monsieur Mélenchon".

Les politologues estiment que ce duel n'a qu'un impact marginal sur les sondages, le leader du Front de gauche mordant surtout sur le candidat socialiste François Hollande et Marine Le Pen pâtissant de la remontée de Nicolas Sarkozy.

Le FN veut croire pour sa part que la "bulle" Mélenchon, qui dit incarner la "vraie gauche", ne sera qu'un feu de paille.

NOUVELLES FLÈCHES SUR L'AFFAIRE MERAH

Lundi, lors d'un déplacement dans le Pas-de-Calais, la présidente du FN a prédit que l'ancien socialiste ne ferait pas la moitié de ses voix au soir du 22 avril.

"L'électorat de M. Mélenchon, ce n'est pas la classe ouvrière, mais un électorat de 'bobos'", a-t-elle dit, forte de sa percée dans le monde ouvrier.

Le seul face-à-face entre les deux ennemis avait tourné court en février lors d'une émission quelque peu surréaliste sur France 2.

La dirigeante du FN avait refusé de parler directement à son adversaire, faisant mine de lire ses notes après l'avoir traité de "faux candidat" au service de François Hollande. Le leader du Front de gauche avait de son côté asséné des attaques dans le vide.

Lors de son meeting de Lille, Jean-Luc Mélenchon a accusé Marine Le Pen, qui a recentré son discours ces dernières semaines sur l'immigration et la sécurité, d'avoir voulu récupérer les tueries de Mohamed Merah à Toulouse et Montauban.

"Nous avons été les meilleurs gardiens de la fraternité. La France a remporté une immense victoire: le tueur en série n'est arrivé à rien, et les chacals du Front national non plus", a-t-il dit.

"Je ne me sers pas de l'affaire de Toulouse", a répondu Marine Le Pen sur France 2.

La présidente du FN a contre-attaqué en visant Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF et animateur du Front de gauche, qui a estimé sur RTL qu'on pouvait peut-être comprendre la détresse du père de Mohamed Merah, lequel veut porter plainte contre la France.

"Le masque tombe, j'attends d'ailleurs que Monsieur Mélenchon condamne avec la plus grande fermeté ces propos. Le masque tombe, l'extrême gauche est toujours du côté des criminels, des délinquants, et jamais du côté des victimes", a estimé Marine le Pen.

Gérard Bon, édité par Sophie Louet

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.