Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La guerre est déclarée pour les derniers rhinocéros d'Afrique

Reuters12/04/2013 à 10:04

LES DERNIERS RHINOCÉROS D'AFRIQUE EN DANGER

par Jon Herskovitz

PARC NATIONAL KRUGER, Afrique du Sud (Reuters) - Cinq jours après sa mort, il ne reste plus du rhinocéros que des ossements dispersés par les charognards. Les braconniers qui l'ont abattu ont probablement franchi depuis longtemps la frontière entre l'Afrique du Sud et le Mozambique avec les précieuses cornes qu'ils étaient venus chercher.

Du bébé rhinocéros, tué en même temps que sa mère, seul subsiste un petit crâne recouvert de mouches, et quelques os dont les enquêteurs de l'unité scientifique du parc national Kruger prélèvent patiemment l'ADN dans l'espoir de pouvoir confondre un jour les braconniers.

Originaires pour la plupart du Mozambique voisin, où ils gagnent à peine de quoi manger, ces hommes se déplacent en petits groupes lourdement armés et revendent leur butin à des réseaux de trafiquants internationaux.

Les cornes terminent leur voyage dans des échoppes chinoises ou vietnamiennes, où les vertus médicinales curatives prêtées à ces excroissances composées d'une matière comparable à l'ongle humain font qu'elles rapportent davantage que l'or.

L'Afrique du Sud, qui abrite la quasi totalité des derniers rhinocéros du continent, a multiplié les initiatives diplomatiques, déployé sa police et même son armée pour tenter d'enrayer le massacre et d'assurer ainsi la survie à l'état sauvage du plus vieux mammifère du monde.

Mais elle est peut-être en train de perdre la guerre: au rythme actuel, plus de 800 rhinocéros seront braconnés cette année, 500 de plus qu'il y a trois ans, l'année où le phénomène a pris de l'ampleur.

"Nous menons désormais une contre-insurrection. La guerre s'intensifie. Elle est plus agressive et il y a davantage de puissance de feu", témoigne Johan Jooste, un ancien général de l'armée sud-africaine qui supervise la formation militaire des "rangers" du parc Kruger, le plus grand du pays.

RISQUE D'EXTINCTION

Si les Sud-Africains n'arrivent pas à inverser la tendance, le nombre de rhinocéros tués pourrait dépasser les 1.000 en 2014 et surpasser ainsi le nombre de naissances annuelles. Un ou deux ans plus tard, selon les estimations, l'espèce atteindrait un seuil critique qui pourrait conduire à son extinction en à peine une décennie.

"Le rythme du braconnage continue d'augmenter et nous approchons dangereusement du point de non-retour", souligne Jo Shaw, qui suit le dossier pour l'organisation World Wildlife Fund (WWF).

Le nombre de rhinocéros abattus en Afrique du Sud a bondi en 2010 lorsqu'un proche d'un ministre vietnamien a déclaré avoir guéri d'un cancer en ingérant de la corne.

Rien ne permet d'appuyer scientifiquement une telle affirmation, mais cela a suffi à provoquer une flambée des prix dans les magasins de médecine traditionnelle de Hanoi. Les rhinocéros ayant déjà été exterminés en Asie du Sud-Est et dans les autres pays d'Afrique, il ne restait aux braconniers que l'Afrique du Sud pour s'approvisionner.

Le parc Kruger, grand comme Israël et plus allongé, est si vaste qu'il n'est pas facile d'y trouver des rhinocéros en se déplaçant à pied, en grande partie de nuit, comme le font les braconniers.

Mais revers de la médaille, il est aussi difficile d'y repérer les criminels, malgré l'appui d'hélicoptères, surtout avant qu'ils ne commettent leur forfait.

BATAILLES RANGÉES

"Quand les braconniers tirent un coup de feu, on les repère et ils doivent repasser la frontière le plus rapidement possible", explique Frik Rossouw, un des inspecteurs environnementaux chargé de l'enquête sur la mort de la mère rhinocéros et de son bébé.

Mais comme dans ce cas, il est généralement trop tard pour les rhinocéros. D'autant que certains fusils à lunette de gros calibre sont désormais équipés de silencieux.

"La corne d'un bébé rhino pèse environ un kilo, mais ça n'arrête pas les braconniers. Pour eux, tout rhinocéros est une cible", déplore Frik Rossouw.

Le travail des inspecteurs est fastidieux. Retrouver une balle dans une charogne n'est ni facile, ni agréable. Mais c'est souvent le seul moyen de faire condamner les personnes arrêtées en reliant leurs armes à un crime particulier.

Les "rangers" et les commandos de l'armée sud-africaine sont assistés dans leur traque par des chiens renifleurs et des hélicoptères, mais ils ont arrêté l'an dernier six fois moins de braconniers que ceux-ci ont tué de rhinocéros. Au prix, parfois, de batailles rangées qui font des victimes des deux côtés.

Si depuis dix ans, une partie des barrières entre le parc Kruger et le parc qui se trouvé du côté mozambicain ont été abattues pour permettre aux animaux de circuler librement entre les deux pays, les appels se multiplient donc en Afrique du Sud pour revenir sur cette initiative.

"On a affaire à des gens très pauvres", souligne Johan Jooste. "Ils sont utilisés comme de la chair à canon et leur nombre est illimité."

Tangi Salaün pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.