Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La grève se poursuit à la SNCM

Reuters06/01/2014 à 21:32

POURSUITE DE LA GRÈVE À LA SNCM

MARSEILLE (Reuters) - Les syndicats de la SNCM ont voté lundi la reconduite pour 24 heures du mouvement de grève qui paralyse depuis six jours le trafic de la compagnie maritime entre la Corse et le continent.

La poursuite de la grève a été votée lors d'une assemblée générale des personnels à bord du cargo-mixte Paglia Orba, bloqué à quai dans les bassins du port de Marseille.

"Le mouvement est reconduit en l'absence de réponse du gouvernement. Le taux de grévistes avoisine les 80% à la SNCM", a dit à Reuters le délégué CGT Frédéric Alpozzo.

En revanche, le blocus du fret lancé la veille par le syndicat professionnel des transporteurs de la Corse (SPTC) a été levé à la suite d'un accord conclu lundi matin entre les représentants du monde agricole, les élus consulaires, les transporteurs et la compagnie maritime Corsica Ferries.

Le blocus avait été décidé par le SPTC pour dénoncer l'inaction du gouvernement et de Veolia qui n'ont pas anticipé la grève à la SNCM, alors que le préavis a été déposé selon lui "il y a trois semaines".

Le transport du fret devait reprendre dès lundi soir, a confirmé à Corse-Matin Paul Trojani, le président de la CCI de Haute-Corse.

Avec environ 20.000 tonnes produites chaque année, dont 90% destinées à l'exportation, les clémentines corses étaient les principales cibles du blocus.

La Société nationale maritime Corse Méditerranée est détenue à 66% par Transdev, coentreprise de Veolia Environnement et de la Caisse des dépôts, à 25% par l'Etat et à 9% par ses salariés.

Les syndicats veulent obtenir du gouvernement des assurances sur l'avenir de la compagnie en difficulté.

PROJET INDUSTRIEL

Ils réclament un engagement clair de sa part à appliquer le projet industriel signé en juillet avec la direction et les actionnaires, qui ont notamment validé la commande de quatre navires et la suppression de 500 postes sans licenciements secs.

Une réunion était programmée lundi à Paris au ministère des Transports avec la fédération maritime CGT, selon une source syndicale.

Une autre rencontre, prévue jeudi, a été toutefois programmée de longue date entre la Direction des affaires maritimes et les partenaires sociaux pour évoquer le projet de décret du gouvernement censé réguler les conditions de concurrence.

"Autant dire que le gouvernement fait dans le dilatoire. Il recherche et prend la responsabilité de la prolongation du conflit", estime le délégué CFE-CGC de l'entreprise, Maurice Perrin, qui réclame une réunion "sans délai avec le gouvernement".

Selon une information du Journal du Dimanche, le groupe norvégien Siem Industries a manifesté son intérêt pour une reprise des activités de la SNCM, mais l'armateur français Christian Garin précise lundi dans Les Echos que ces discussions ont tourné court.

"J'ai bien proposé d'intervenir sur le financement de la nouvelle flotte avec l'appui d'un puissant industriel norvégien, mais c'était il y a huit mois", explique-t-il.

"Ni l'Etat ni Veolia n'ont donné suite et nous avons refermé le dossier. Le contexte a changé. Je ne connais personne qui ferait une proposition semblable aujourd'hui", ajoute-t-il.

Jean-François Rosnoblet, avec Roger Nicoli en Corse, édité par Sophie Louet

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.