Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La grève à la SNCF reconduite pour jeudi

Reuters11/06/2014 à 21:02

LA GRÈVE À LA SNCF RECONDUITE JEUDI

PARIS (Reuters) - La grève à la SNCF, qui provoque d'importantes perturbations mercredi en France, a été reconduite pour jeudi par les assemblées générales de cheminots à l'appel des syndicats opposés au projet de réforme ferroviaire.

L'entreprise prévoit cependant une "amélioration significative" du nombre de trains en circulation jeudi, avec un TGV et un TER sur deux en moyenne, contre un sur trois en moyenne mercredi.

L'Ile-de-France, où transitent 3 millions d'usagers chaque jour, va rester "le point plus difficile", avec un train sur trois en moyenne, a indiqué Patrick Ropert, directeur de la communication.

Face à l'ampleur du mouvement, le secrétaire d'Etat aux Transports, Frédéric Cuvillier, qui devait recevoir initialement une partie des syndicats jeudi, a avancé la réunion à mercredi soir, l'élargissant à toutes les organisations représentatives.

"Toutes les organisations syndicales seront reçues dès ce soir pour un tour d'horizon, pour expliciter l'enjeu de cette réforme. Nous poursuivrons les négociations demain matin", a-t-il dit dans les couloirs de l'Assemblée nationale.

"Si nous ne faisons rien, c'est l'avenir même du ferroviaire qui est en cause (...). Des marges de manoeuvre existent, nous ne souhaitons pas sacrifier les services publics à la concurrence", a-t-il ajouté.

Le projet de loi sur la réforme ferroviaire sera examiné par les députés à partir du mardi 17 juin.

"RÉFORME INDISPENSABLE"

Le mouvement reconductible a débuté mardi soir à l'appel de la CGT, Sud Rail, FO et First, qui s'opposent au projet prévoyant le rapprochement sous une même holding de la SNCF et de RFF, le gestionnaire du réseau ferré.

Selon la SNCF, le taux de grévistes sur l'ensemble du réseau s'établissait mercredi à la mi-journée à 27,84%. Mais pour la CGT, ces chiffres sont "volontairement erronés" et "plus d'un cheminot sur deux participe à la grève".

Selon la CGT et FO, la grève a été reconduite partout jusqu'à jeudi 19h00.

Les quatre organisations engagées dans la grève réclament le retour à la situation prévalant avant 1997, à savoir la réunification de la SNCF et de RFF au sein d'un seul et même établissement public, et la reprise de la dette ferroviaire de 40 milliards d'euros par l'Etat.

Frédéric Cuvillier a défendu une réforme "indispensable" pour "moderniser, pour simplifier la SNCF, pour lui donner plus de force" et résorber son désendettement, dans la perspective de l'ouverture du rail à la concurrence d'ici 2019.

L'Unsa a refusé de prendre part dans l'immédiat à la grève, disant attendre le résultat des entretiens avec le ministre avant d'envisager de rejoindre le mouvement et a déposé par précaution un préavis de grève pour le 17 juin.

La CFDT, qui n'a pas non plus appelé à la grève, devait être également reçue en fin de journée avant l'Unsa.

La situation était tendue aux abords des grandes agglomérations françaises car la grève à la SNCF se double d'un mouvement des chauffeurs de taxis qui ont entrepris des "opérations escargot" pour protester contre la concurrence "déloyale" des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC).

(Gérard Bon, avec Emile Picy, édité par Yves Clarisse)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.