Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La Grèce espère un accord avec ses créanciers le 20 février

Reuters09/02/2017 à 20:07
    BRUXELLES, 9 février (Reuters) - La Grèce a dit jeudi 
espérer un satisfecit de ses créanciers sur ses réformes 
entreprises dans le cadre de son plan d'aide international, tout 
en critiquant l'Allemagne pour avoir laissé entendre qu'elle 
pourrait devoir quitter la zone euro. 
    Les ministres de la zone euro, réunis le 20 février, feront 
le point sur la mise en oeuvre des réformes. Sans leur aval, 
Athènes ne pourra obtenir de nouveaux prêts et se trouvera à 
court de moyens pour honorer la prochaine échéance de sa dette 
en juillet. 
    Un accord passé cette date sera plus compliqué compte tenu 
du calendrier des élections aux Pays-Bas, en France et en 
Allemagne entre mars et septembre. 
    Reflétant les inquiétudes des marchés, le rendement des 
obligations grecques à deux ans  GR2YT=RR  a atteint jeudi 
10,09%, son niveau le plus élevé depuis juin dernier. 
    "J'ai bon espoir qu'on pourrait avoir un tel accord avant 
l'Eurogroupe du 20 février", a dit George Katrougalos, le 
ministre adjoint aux Affaires européennes, lors d'un déplacement 
à Bruxelles. 
    "Nous voulons que l'accord politique comprenne aussi les 
mesures nécessaires pour que la dette soit considérée comme 
étant soutenable. Il est important que l'accord ait ces deux 
dimensions", a-t-il dit aux journalistes. 
    La soutenabilité de la dette grecque, qui représente 
actuellement 180% environ du produit intérieur brut, est 
essentielle pour que le Fonds monétaire internationale s'associe 
au dernier plan d'aide, actuellement supporté uniquement par la 
zone euro. 
    Le FMI fait pression sur les gouvernements de la zone euro 
pour qu'ils allègent la dette grecque en prolongeant et en 
reprofilant des maturités, mais l'Allemagne s'y oppose pendant 
la durée du plan actuel, qui court jusqu'à la mi-2018. 
    Berlin demande que la Grèce dégage un excédent budgétaire 
primaire (hors service de la dette) de 3,5% du PIB dès l'an 
prochain et pendant une durée de 10 ans, ce que le FMI juge 
irréaliste. 
    Pour George Katrougalos, exiger un tel niveau d'excédent 
primaire pendant 10 ans revient à "demander l'impossible". 
    "(Le ministre allemand des Finances Wolfgang) Schäuble a une 
stratégie de rétrécissement de la zone euro", a-t-il dit. "Il a 
suggéré un Grexit en 2012 puis en 2015, il ne le dit pas haut et 
fort mais pour nous il est clair que M. Schäuble a cette idée. 
C'est hautement irresponsable non seulement pour le peuple grec 
mais pour l'Europe." 
    Il a aussi déploré que le FMI persiste à demander 
d'importantes réformes du système des retraites et de la 
fiscalité, sans quoi, a-t-il ajouté, les créanciers de la zone 
euro auraient déjà adopté leur "revue" des réformes grecques. 
    "Nous nous efforçons de forger un compromis décent", a dit 
Katrougalos. "Cet accord, pour être décent, ne peut pas contenir 
des exigences irrationnelles comme celles du FMI." 
    Il a ajouté craindre que la position du FMI ne soit 
influencée par la nouvelle administration américaine, les 
Etats-Unis étant le premier bailleur de fonds de l'institution 
sise à Washington. 
 
 (Jan Strupczewski, Véronique Tison pour le service français) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.