1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La géologie et le sauvetage en mer, dans « La Philatélie française »
Le Monde01/11/2019 à 10:04

Une histoire de canot de sauvetage, la traversée de l'Atlantique sud en 1930, et la science de la Terre sont au sommaire de la revue éditée par la Fédération française des associations philatéliques.

Dominique Robillard signe six pages, dans La Philatélie française datée novembre-décembre, consacrée au métier de géologue et à la géologie à travers les timbres, les oblitérations, les prêts à poster, etc., en ouvrant sur « le plus médiatique de nos géologues contemporains : Haroun Tazieff (1914-1998) », qui figure sur des timbres du Burundi, de Corée du Nord, de Saint-Thomas et Prince, etc. et de France, bien sûr.

L'auteur enchaîne des chapitres sur les « méthodes d'exploration géologique », « la prospection géophysique et les sondages », et « les résultats de l'exploration géologique ».

Pour illustrer son article, D. Robillard a par exemple recours à un « entier postal » soviétique montrant deux géologues en reconnaissance sur le terrain ; un aérogramme américain montrant des photographies de la Terre en fausses couleurs prises par le satellite Landsat ; de nombreux timbres reproduisant des détails de roches volcaniques, métamorphiques, sédimentaires, des fossiles, etc. ou encore des empreintes de machines à affranchir sur des accidents tectoniques. Il existe même des timbres sur l'étude des roches en laboratoire, à la loupe, au microscope optique polarisant ou examinés aux rayons X ou à l'aide d'autres appareils physiques spéciaux (une chambre Debye et Scherrer pour l'obtention d'un spectre de diffraction X parlera certainement aux spécialistes !)... la partie sur « les résultats scientifiques et leur présentation » se traduit, par exemple, par la présence d'un bloc-feuillet de dix timbres autocollants émis pour le 35e International Geological Congress qui s'est tenu en Afrique du Sud en 2016.

... Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer