Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

La France veut créer un label de "cloud de confiance" en s'affranchissant des lois extra-territoriales américaines
information fournie par Boursorama avec Media Services17/05/2021 à 15:07

Devenus incontournables, le marché des services de cloud  est archi-dominé par les acteurs américains, au premier rang desquels Amazon Web Services, Microsoft et Google.

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire, le 26 avril 2021 à Paris. ( AFP / ERIC PIERMONT )

Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire, le 26 avril 2021 à Paris. ( AFP / ERIC PIERMONT )

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a présenté lundi 17 mai la stratégie nationale en matière de cloud, services permettant aux clients de bénéficier de capacités informatiques immenses et variables en fonction des besoins et désormais devenus incontournables.

La France veut créer un label de "cloud de confiance", qui garantira une "indépendance totale par rapport aux lois extra-territoriales américaines" , a expliqué le locataire de Bercy dans une vidéo-conférence de presse commune avec Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques, et Cédric O, secrétaire d'Etat au numérique.

Ce label ne pourra être accordé qu'aux entreprises "européennes et possédées par des Européens", et disposant "de serveurs opérés en France", a indiqué M. Le Maire. Mais pour qu'il puisse ouvrir l'accès aux "meilleurs services mondiaux", qui sont ceux des géants américains, il pourra être accordé à des entreprises proposant ces services sous licence de ces géants, a-t-il expliqué.

M. Le Maire a dressé un parallèle avec le développement de l'industrie nucléaire française dans les années 60, sur la base de technologies sous licence américaine. "Cela n'a pas empêché l'indépendance totale du système nucléaire français", a-t-il souligné. "Ce que nous avons fait avec le nucléaire dans les année 60 (...) nous le faisons en 2021 sur les données, dans le cadre du cloud souverain avec des licences de technologie américaines au meilleur niveau", a-t-il dit.

Le marché des services de cloud est archi-dominé par les acteurs américains, au premier rang desquels Amazon Web Services, Microsoft et Google. Un livre blanc de KPMG estime que le marché européen des services cloud, de 53 milliards d'euros, devrait être multiplié de 5 à 10 d'ici à 2027-2030.

Le plan français en matière de cloud prévoit aussi le développement d'une offre 100% française ou européenne, notamment à travers les projets financés dans le cadre du plan de relance, a précisé M. Le Maire.

1 commentaire

  • 17 mai15:35

    Une plaisanterie: M.Lemaire peut prétendre ce qu'il veut, mais rien n'empêchera la justice américaine de condamner une société européenne si elle estime devoir le faire (lien avec les USA, utilisation du dollar etc..). Mais cela peut néanmoins intéresser mon épicier au coin de ma rue...