Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La France va reconnaître le drapeau européen, dit Macron

Reuters10/10/2017 à 17:15

LA FRANCE VA RECONNAÎTRE LE DRAPEAU EUROPÉEN, DIT MACRON

PARIS (Reuters) - La France va reconnaître solennellement le statut du drapeau européen lors du prochain Conseil européen les 19 et 20 octobre, a annoncé mardi Emmanuel Macron, en réponse aux critiques émises par Jean-Luc Mélenchon sur la présence du drapeau à l'Assemblée.

"Au moment où certains en France sont en train d'avoir des débats (...) et voudraient enlever le drapeau européen, je voudrais vous dire que lors du prochain Conseil européen, je ferai la déclaration solennelle qui fera que la France rejoindra 16 autres Etats qui l'ont déjà fait", a dit le chef de l'Etat.

"J'affirmerai officiellement que la France reconnaît le statut de l'hymne européen et du drapeau européen, ce qui ne permettra pas à certains d'enlever le drapeau européen de l'hémicycle français ou de tout autre lieu", a-t-il dit lors d'un débat à l'université Goethe de Francfort, en Allemagne.

"Il sera bien maintenu parce que je ferai cette déclaration (...) Le combat que nous menons le mérite largement", a-t-il ajouté.

A l'heure actuelle, seuls 16 des 28 pays de l'Union européenne ont reconnu officiellement le drapeau et l'hymne européens en signant une déclaration commune - la 52e - annexée au traité de Lisbonne.

Ils y déclarent que le drapeau et l'hymne européens, entre autres, "continueront d'être, pour eux, les symboles de l'appartenance commune des citoyens à l'Union européenne et de leur lien avec celle-ci".

Le 20 juin dernier, au lendemain de son élection, le député de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, en visite à l'Assemblée nationale, avait dénoncé la présence du drapeau à douze étoiles sur fond bleu.

"Franchement, on est obligé de supporter ça ?" avait-il lancé. "C'est la République française ici, pas la Vierge Marie. Je ne comprends pas", avait-il ajouté.

Un amendement des élus de son groupe, qui demandait le retrait du drapeau de l'Union européenne, installé à côté du français derrière le fauteuil du président de l'Assemblée nationale depuis 2007, a été rejeté le 4 octobre par la commission des Lois de l'Assemblée.

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

15 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M9080875
    11 octobre12:40

    Tous en slip, même plus son drapeau pour se couvrir...obligé d'adopter la toge de ces romains envahisseurs venus de toute l'Europe, de l'Afrique du nord et du Moyen orient !!! Aux armes ?? Eh ben non, ce peuple de France est émasculé ! Tout bonnement !

    Signaler un abus

  • NociSk
    11 octobre11:50

    Non contents d'avoir trahi les français une première fois, Micron remet le couvert une seconde. PAUVRE FRANCE !

    Signaler un abus

  • M7097610
    11 octobre09:28

    Micron n'a t il que cela à faire quand il se déplace en allemagne ? Si c'est cela ses réforme, il peut se mettre à enfiler des perles bleues et des étoiles d'or en restant à l'elysée.

    Signaler un abus

  • cg46
    11 octobre09:23

    Franchement on s'en bat les C. des états d’âme de micron. Le seul drapeau qui vaille est celui issu de la révolution française pas celui des commerçants de Bruxelles.

    Signaler un abus

  • sarestal
    10 octobre18:42

    vazi : ((:-O) ht tp://www.lemonde.fr/constitution-europeenne/article_interactif/2005/05/29/la-france-rejette-nettement-le-traite-constitutionnel_655407_631760.html

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.