Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

ADP

179.30EUR
-0.39% 
indice de référence SBF 120

FR0010340141 ADP

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    179.80

  • clôture veille

    180.00

  • + haut

    179.80

  • + bas

    177.70

  • volume

    13 117

  • valorisation

    17 744 MEUR

  • capital échangé

    0.01%

  • dernier échange

    23.05.18 / 11:18:48

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    170.40

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    188.20

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter ADP à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter ADP à mes listes

    Fermer

La France s'efforce de faciliter l'accès de ses PME au Golfe

Reuters26/06/2015 à 17:36

* Paris et Ryad renforcent les relations entre entreprises * La France mise sur l'influence régionale de l'Arabie saoudite * De nouveaux contrats attendus pour cet automne (Avec déclarations, précisions, contexte) par Emmanuel Jarry PARIS, 26 juin (Reuters) - Deux jours après la signature de 12 milliards de dollars de grands contrats avec l'Arabie saoudite ID:nL8N0ZA2V0 , la France a signé vendredi avec un fonds privé saoudien un accord qui facilitera, espère-t-elle, l'accès de ses entreprises intermédiaires et PME aux marchés de la péninsule arabique. CDC International Capital (CDC IC) CDCEC.UL et Kingdom Holding Company (KHC) 4280.SE constitueront un fonds d'investissement franco-saoudien (FISF) doté de 400 millions de dollars pour accompagner les projets de ces PME et ETI. L'accord a été signé au ministère des Affaires étrangères en présence du chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, par le président de KHC, le prince Al Walid bin Talal bin Abdelaziz al Saoud, et le PDG de CDC IC, Laurent Vigier. "Les relations d'Etat à Etat sont essentielles (...) mais elles doivent être complétées par des relations entre les entreprises et c'est ce volet de notre relation bilatérale auquel nous faisons franchir une étape décisive ce matin", a déclaré Laurent Fabius lors de cette signature. Le FISF sera géré à parité par CDC IC, filiale de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) et KHC, qui investiront dans un premier temps 50 millions de dollars chacun, le solde devant être levé auprès d'autres investisseurs du Golfe. La CDC, Aéroports de Paris ADP.PA , Axa AXAF.PA , Eiffage FOUG.PA , Engie ORAN.PA , Safran SAF.PA et Suez Environnement SEVI.PA ont par ailleurs signé avec KHC un accord de participation au fonds saoudien à hauteur de 150 millions de dollars. C'est la première opération de ce type depuis que la bourse de Ryad s'est ouverte aux investisseurs étranger le 15 juin, fait valoir le ministère français des Affaires étrangères. NOUVELLE SALVE DE CONTRATS EN OCTOBRE ? Les entreprises membres du consortium français espèrent profiter de ce partenariat pour s'ouvrir des marchés en Arabie saoudite mais aussi dans le Golfe et en Afrique. Les sommes en jeu sont relativement symboliques et KHC ne pèse qu'une douzaine de milliards de dollars. Mais cette double signature confirme le nouvel élan donné aux relations franco-saoudiennes depuis l'avènement du roi Salman, en janvier, et les changements auxquels il a procédé en avril dans l'équipe dirigeante du royaume. "Les Saoudiens sont le poids lourd de la zone et leur influence dépasse leurs frontières. Nous jouons cette carte à fond", souligne-t-on dans l'entourage de Laurent Fabius, qui a fait de la "diplomatie économique" une de ses priorités. Le gouvernement français souhaite accroître la part de la France dans les portefeuilles d'investissement saoudiens, très orientés traditionnellement vers les pays anglo-saxons. Paris espère aussi une nouvelle salve de grands contrats à l'occasion du Forum franco-saoudien des affaires, qui se tiendra les 12 et 13 octobre. Aux secteurs des transports, des énergies renouvelables, du nucléaire, de la défense et de la santé, s'ajoutent maintenant dans les discussions entre les deux pays ceux de l'environnement (eau, déchets et assainissement) et de l'agriculture. Parmi d'autres sujets agricoles, les Saoudiens ont décidé de réduire leur production domestique de céréales, économiquement et écologiquement coûteuse. "Ils ont donc besoin de relations d'Etat à Etat pour sécuriser leur approvisionnement alimentaire", explique-t-on de source diplomatique française. "Il faut aussi trouver des entreprises qui s'engagent sur des prix et des quantités." (Edité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

ADP
-0.39%
AXA
-1.53%
-0.32%
-0.41%
-0.57%
-0.64%
+0.84%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.