Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La France s'alarme du retard pris par l'application de la COP21

Reuters30/08/2016 à 14:06
 (actualisé avec Hollande) 
    PARIS, 30 août (Reuters) - François Hollande a exhorté mardi 
la communauté internationale à passer des "promesses aux actes" 
et à ratifier d'ici la fin de l'année l'accord de Paris sur le 
climat adopté en décembre 2015, ratification à l'heure actuelle 
"loin d'être acquise". 
    Devant les ambassadeurs de France réunis à Paris, le chef de 
l'Etat a précisé qu'il irait en novembre à Marrakech pour la 22e 
Conférence des parties à la convention des Nations unies sur le 
climat (COP22), pour faire le point. 
    "Nous avons été capables (...) d'avoir un accord sur le 
climat", a-t-il souligné. "Il est très important de passer des 
promesses aux actes." 
    "La présidente de la COP21, Ségolène Royal, agit dans ce 
sens", a-t-il ajouté. "Nous avons un rendez-vous en novembre à 
Marrakech. Je m'y rendrai pour faire un point d'avancement de 
toutes les initiatives qui ont été annoncées à Paris. Mais la 
première urgence, c'est l'entrée en vigueur de l'accord avant la 
fin de l'année et c'est loin d'être acquis."  
    François Hollande appelle également les Etats-Unis et la 
Chine à confirmer leur volonté de ratifier l'accord lors du G20, 
qui se tient début septembre à Hangzhou, et rappelle la tenue 
d'une réunion le 21 septembre lors de l'assemblée générale de 
l'Onu pour "accélérer le processus".      
     Adopté le 12 décembre 2015 lors de la 21e Conférence des 
parties à la convention climat à Paris, le texte, qualifié 
d'historique, jette les bases d'une maîtrise des émissions de 
gaz à effet de serre à l'origine des dérèglements climatiques.   
    Il fixe le cadre d'engagements politiques, économiques et 
financiers visant à contenir la hausse de la température moyenne 
de la planète "nettement en-dessous de 2°C" en 2100 par rapport 
aux niveaux pré-industriels. 
    L'accord a reçu l'approbation de 195 pays et a été signé le 
22 avril à New York, au siège de l'Onu, par 175 pays. Pour 
entrer en vigueur, il doit être ratifié par au moins 55 Etats, 
représentant plus de 55 % des émissions de gaz à effet de serre. 
    Or, selon l'ex-président de la COP21 Laurent Fabius ,qui 
signe une tribune dans le Monde mardi, "nous en sommes à moins 
de 2% !".  
    "Des promesses sont données mais le fait est qu'aujourd'hui 
ni la Chine, ni les Etats-Unis, ni l'Union européenne, ni 
l'Inde, ni la Russie - les cinq premiers émetteurs mondiaux de 
CO2 - n'ont encore franchi le pas", écrit le président du 
Conseil constitutionnel. "Il est vital, au sens propre, qu'ils 
le fassent, et vite."             
    La France a ratifié l'accord en juin dernier. Début août, 
une étude publiée sous la houlette des îles Marshall tablait sur 
une probable entrée en vigueur de l'accord d'ici la fin de 
l'année.    
    "Sans l'action contre le réchauffement climatique, le moment 
est venu, non de ralentir le pas, mais de poursuivre et même 
d'accélérer", souligne Laurent Fabius, qui estime que le sommet 
du G20 et la COP22 de Marrakech en "fournissent l'occasion". 
 
 (Marine Pennetier, édité par Emmanuel Jarry) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.