1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La France pourrait connaître le sort de la Grèce, selon Valéry Giscard d'Estaing

Le Parisien25/10/2014 à 14:07

La France pourrait connaître le sort de la Grèce, selon Valéry Giscard d'Estaing

A 88 ans, VGE fait toujours entendre sa petite musique sur l'Europe. Valéry Giscard d'Estaing estime que la France «risque de se retrouver dans la situation qu'a connue la Grèce» et de devoir «demander l'aide du FMI», dans une interview publiée samedi dans Le Figaro. Il y a trois semaines, l'ancien président de la République jugeait, dans le Parisien - Aujourd'hui en France, que «la France (était) entre le déclin et la décadence».

Dans son «projet pour l'Europe», l'ancien chef de l'Etat (1974-1981) plaide pour une organisation fédérale de l'Union européenne autour d'une douzaine de pays - comme la Communauté économique européenne (CEE)- qui se doterait des mêmes règles budgétaires et fiscales, qu'il appelle «Europa» et qu'il raconte dans son nouveau livre, « Europa, la dernière chance de l'Europe » (XO Editions).

«La France s'est laissé aller au dévergondage budgétaire»

«Depuis dix ans la France, comme tous les pays d'Europe latine, s'est laissée aller au dévergondage budgétaire. (...) Depuis la création de l'Etat, beaucoup (d'Etats) considèrent qu'ils peuvent accumuler les déficits sans en supporter les conséquences. L'opinion ne les mesure pas. Elle croit qu'il existe un trésor caché qui payera la dette», s'agace Valéry Giscard d'Estaing, 88 ans.

«Aujourd'hui nous sommes protégés par des taux d'intérêt très bas, mais c'est provisoire. La Fed (banque centrale américaine, ndlr) a annoncé son intention de relever ses taux d'intérêt dès que la conjoncture le permettra, probablement dans les 18 mois (...) Ce jour là, notre pays risque de se retrouver dans la situation de la Grèce. Les pouvoirs publics seront conduits à demander l'aide du FMI», estime-t-il.

Selon VGE, le «mécanisme de l'Europe a été disloqué avec le non français au référendum de 2005. Pour autant, les sondages l'attestent: une grande majorité de nos compatriotes ne veut en aucun cas abandonner l'euro ! Nous devons ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • MAM34090
    05 novembre09:30

    Et VGE pourrait connaître le sort de Toutânkhamon...

    Signaler un abus

  • slivo
    04 novembre16:38

    a l'écouter, on se pisse dessus... comme il doit très probablement le faire lui même !

    Signaler un abus

  • Spartaku
    04 novembre14:39

    "La vieillesse est un naufrage" aurait répondu le général et cette fois encore Il aurait raison ...

    Signaler un abus

  • marcodan
    04 novembre13:00

    Le patrimoine privé en France comme dans la plupart des pays OCDE vient d'atteindre 6 fois le PIB annuel soit 2*6 =12000 Milliards d'euros. Les 10% les plus riches détiennent au moins 60% de ce montant, soit 7200 milliards d'euros et PIKETTY démontre que la fortune des plus riches croit très vite....que devrions nous faire? Mais non voyons pas ça!

    Signaler un abus

  • jpc50
    27 octobre07:18

    L'Europe ne nous vaut rien de tout les points de vue.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.