Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La France mobilise la société civile sur le climat

Reuters 01/07/2015 à 19:11

* Une étape de la mobilisation de la société civile sur le climat * Hollande s'inquiète pour l'avenir des espaces ruraux par Catherine Lagrange LYON, 1er juillet (Reuters) - François Hollande a tiré mercredi le signal d'alarme sur les conséquences d'une urbanisation galopante dans le monde, au moment où réchauffement climatique et poussée démographique menacent l'équilibre alimentaire de la planète. Le président français s'adressait à la conférence Climats et Territoires, à Lyon, un des événements organisés en amont de la conférence de Paris sur le climat pour mobiliser la société civile dans la lutte contre le réchauffement climatique. Devant 800 participants venus du monde entier -- représentants de villes, de régions, d'entreprises, d'ONG et syndicats -- il a estimé que le sort des espaces ruraux était un enjeu majeur d'ici 2050. "En 2050, il y aura plus de 10 milliards d'habitants sur la planète dont les deux tiers dans les villes. Ce sont des chiffres qui donnent le vertige. Que vont devenir les espaces ruraux, vides, sans agriculture ?" s'est-il inquiété. Le directeur général de la Caisse des Dépôts a pour sa part estimé que les engagements pris par les collectivités à l'issue de cette conférence de Lyon seraient déterminants pour la COP21. "Le rôle des territoires est capital pour accélérer la transition énergétique, Je suis persuadé que leur accès direct à des financements 'climat' est une clé pour y parvenir", a dit Pierre-René Lemas. A cinq mois de la COP21, qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre à Paris, François Hollande a exhorté les participants "à prendre toute (leur) part dans la négociation". Les engagements des acteurs non gouvernementaux en faveur d'action concrètes pour réduire les émissions de gaz à effet de serre constituent un des quatre "piliers" sur lesquels il entend asseoir le succès de la conférence de Paris. Il a salué à ce propos les résultats du sommet des affaires et du climat qui a réuni de grandes entreprises en mai. Paris accueillera du 7 au 10 juillet une conférence internationale scientifique qui se penchera sur l'avenir de la planète dans le contexte du réchauffement climatique, notamment pour éclairer les opinions publiques sur ces questions. L'Onu et la France, pays hôte de la COP21, espèrent que les 195 pays participants à la conférence de décembre se mettront d'accord sur un accord universel et juridiquement contraignant visant à contenir le réchauffement climatique à 2°C. Les deux autres "piliers" d'un succès de la COP21 seraient un accord sur le financement de l'aide aux pays en développement pour faire face à ce réchauffement et les contributions que les 195 pays doivent déposer d'ici le 1er octobre. François Hollande, pour qui Pékin est un acteur clef dans la lutte contre les dérèglements climatiques, a salué celle de la Chine qui se faisait attendre mais que le Premier ministre chinois lui a finalement présentée mardi. ID:nL8N0ZG37F (Edité par Emmanuel Jarry)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.