1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La France insoumise : Clémentine Autain est priée de ne pas faire (trop) de bruit

Le Monde22/02/2018 à 06:40

Jean-Luc Mélenchon et Clémentine Autain (de dos) à l'Assemblée nationale, en juillet 2017.

Un entretien donné par la députée de Seine-Saint-Denis à l'hebdomadaire « Politis » a déclenché l'ire de Jean-Luc Mélenchon et de ses proches.

Surtout ne pas parler de « crise » mais simplement de « nuances », à peine de « divergences ». Depuis que Clémentine Autain, députée (La France insoumise, LFI) de Seine-Saint-Denis a donné un entretien à l'hebdomadaire de gauche Politis, le 8 février, cette dernière est sous un feu nourri de critiques internes, de la part de Jean-Luc Mélenchon et de certains de ses plus proches.

La raison de leur ire ? Certains propos tenus par Mme Autain qui divergent de la « ligne » du mouvement. Les insoumis veulent garder ces dissensions secrètes, car il convient de montrer à l'extérieur que « le groupe est uni, sans bisbilles théorisées entre les personnes », ainsi que l'a déclaré M. Mélenchon lors d'un meeting, mercredi, à Saint-Gaudens (Haute-Garonne).

Dans son interview, Mme Autain expose sa vision des relations avec les autres formations de gauche, affirmant que « la discussion stratégique doit être menée avec le PCF mais sans humilier ou mépriser ». Elle ajoute : « Le pluralisme politique est indispensable pour nous faire grandir ». Mme Autain avance que « LFI est une force vivante et non une secte ». « On doit réfléchir à comment faire vivre le pluralisme en interne », souligne-t-elle encore.

Peu importe si elle répète que la « ligne stratégique » de LFI - condamner les « cartels de partis » - est la bonne, qu'elle affirme que M. Mélenchon a « rempli le mot "gauche" »... Elle a dévié de la discipline collective en donnant un avis divergent.

« Un désaccord avec Mélenchon, ça s...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mlaure13
    22 février08:44

    Clin d’œil……ainsi font, font, font, les petites marionnettes......trois p'tits tours et puis s'en vont... et pendant ce temps là...la Méditerranée... qui a deux pas de là, joue avec les galets...( G. Bécaud)…;-(((

    Signaler un abus

  • M1765517
    22 février08:27

    à débarasser d'urgence, ça tombe bien le printemps arrive !

    Signaler un abus

  • janaliz
    22 février07:38

    Le soviet suprême en marche...

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer