Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La France engage le Charles de Gaulle contre l'EI en Irak

Reuters23/02/2015 à 14:46

* Plus de 3.200 militaires engagés dans l'opération Chammal * "Signal politique fort", estime Jean-Yves Le Drian (Actualisé avec déclaration Le Drian) PARIS, 23 février (Reuters) - La France a engagé officiellement lundi son porte-avions Charles de Gaulle dans la lutte contre l'Etat islamique (EI) en Irak, portant les forces françaises mobilisées dans le cadre de l'opération Chammal à 3.200 soldats et 36 avions de chasse. La mission du groupement aéronaval français, qui mobilise quelque 2.600 hommes, est prévue pour durer "plusieurs semaines", a-t-on indiqué à l'état-major des armées françaises. "Déployer le groupe aéronaval français n'est jamais anodin", a souligné le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, qui a effectué une visite surprise sur le porte-avions lundi matin. "C'est ici un signal politique fort, qui vient conforter la détermination de la France à vaincre cette barbarie que représente Daech (acronyme arabe de l'Etat islamique, NDLR)." L'état-major avait indiqué la semaine dernière que les quelque 2.600 marins de la Task Force 473 --le groupe aéronaval français constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle--, opéreraient "prochainement au sein de la Task Force 50, aux côtés du groupe aéronaval américain constitué autour du porte-avions Carl Vinson". "Ces missions des 21 chasseurs Rafale et Super Etendard modernisés embarqués sur le porte-avions prolongeront celles déjà menées dans le cadre du dispositif Chammal", explique le contre-amiral Éric Chaperon qui commande le groupe aéronoaval français, dans une interview au Figaro. DES CONSEILLERS MILITAIRES AU SOL "L'engagement du Charles de Gaulle et du groupe aéronaval ne va pas changer la donne à lui tout seul", souligne-t-il. "Mais sa réserve de puissance est importante dans ce conflit qui va durer. La mobilisation du groupe aéronaval contre Daech conforte notre autorité de premier partenaire des Américains dans la coalition et souligne après des pays de la région notre appui face au terrorisme." Le Charles de Gaulle, qui a pour destination finale l'océan Indien, est accompagné de douze avions de combat Rafale, neuf Super Etendard modernisés, un avion de guet Hawkeye et quatre hélicoptères. Il a également à ses côtés la frégate de défense antiaérienne Chevalier Paul, un sous-marin nucléaire d'attaque, un pétrolier ravitailleur et la frégate anti sous-marine britannique HMS Kent. Depuis le 19 septembre et le lancement de son opération Chammal contre l'EI, quelque 600 militaires français sont mobilisés aux Emirats arabes unis et en Jordanie où sont déployés neuf Rafale, un avion ravitailleur, un avion de patrouille maritime et six Mirages 2000-D. Une quarantaine de militaires français ont également été déployés sur le sol irakien pour former les forces irakiennes et les combattants kurdes dans la lutte contre les djihadistes qui se sont emparés à l'été 2014 de vastes pans de territoire en Irak et en Syrie. (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.