Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La France encore menacée, par des francophones, dans une vidéo

Reuters21/11/2015 à 12:50

PARIS, 21 novembre (Reuters) - La France est menacée de nouveaux attentats dans une vidéo postée sur des sites de soutien à l'organisation Etat islamique, où deux francophones présentés comme des membres de l'EI promettent pire encore après les attaques qui ont 130 morts il y a huit jours. Cette vidéo de six minutes intitulée "Paris s'est effondrée", signalée par l'organisation SITE, qui surveille l'activité des médias islamistes, a été diffusée vendredi sur Twitter et sur des comptes pro-Etat islamique sur le réseau Telegram. Après une évocation des frappes françaises sur les positions de l'Etat islamique en Syrie, on peut y voir des extraits de vidéo et des photos des attentats du 13 novembre, qui sont selon les deux hommes visibles intervenus en représailles. Suit une image de la Tour Eiffel qui s'écroule - tirée du film "G.I Joe : le réveil du cobra", sorti en 2009 - avant que deux hommes présentés comme des combattants francophones de l'EI dans la région d'Alep, en Syrie, ne prennent la parole. Le premier, habillé d'un treillis et le visage cagoulé, accuse la France de "détruire des familles" et de faire "des orphelins" par ses frappes visant l'EI, et appelle "tous les frères" à imiter les auteurs des attaques du 13 novembre. "Un mot pour toi François Hollande (...) Même toi maintenant t'es plus en sécurité dans ton propre pays. Vous n'êtes plus en sécurité dans votre pays", dit-il. "Et vous inquiétez pas, ça va arriver encore, tant que vous êtes là ça va arriver chez vous, tant que vous êtes là à nous menacer, à tuer des familles, ça va arriver chez vous", dit-il. Le second, visage découvert, seulement coiffé d'un chèche, livre un message d'une même teneur et ajoute : "Sachez que vous allez avoir des choses qui seront pires que le 11-Septembre", date à laquelle, en 2001, les attentats visant les Etats-Unis avaient fait quelque 3.000 morts. Jeudi, devant l'Assemblée nationale, le Premier ministre Manuel Valls avait évoqué une menace d'attentat à l'arme chimique. (voir ID:nL8N13E1N3 ) Dans le cadre de l'enquête sur les attentats du 13 novembre, les autorités françaises cherchent à savoir quel rôle aurait pu avoir Fabien Clain, un islamiste originaire de la région toulousaine, dont la voix a été authentifiée dans un document de revendication des attaques. Après celles-ci, la France a intensifié ses raids aériens contre l'Etat islamique, particulièrement à Rakka, bastion de l'EI où l'aviation a visé entre autres des centres de formation de combattants étrangers, francophones notamment. (Gregory Blachier)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.