Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La France commence son retrait du Mali

Reuters09/04/2013 à 19:28

DÉBUT DU RETRAIT DES TROUPES FRANÇAISES DU MALI

MARTIGNAS-SUR-JALLE, Gironde (Reuters) - La France a commencé le retrait de ses troupes françaises du Mali, annoncé par François Hollande pour avant la fin du mois d'avril, a-t-on appris mardi auprès de l'état-major des armées.

Une centaine de parachutistes qui étaient basés dans le nord du Mali, où ont eu lieu de rudes combats face aux islamistes qui avaient pris le contrôle des deux tiers du pays il y a un an, sont arrivés lundi en sas de décompression à Chypre, a-t-on ajouté de même source.

Certains de ces soldats seront remplacés, mais pas tous, et il s'agit bien dans les faits d'un début de retrait du contingent français, a confirmé le ministère de la Défense.

Quatre mille soldats français ont été engagés dans l'opération Serval, qui a débuté le 11 janvier. Leur nombre doit être réduit à 2.000 d'ici à la fin de l'été, a confirmé mardi le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, lors d'un déplacement en Gironde.

"Il est logique que, progressivement, on se retire, mais on se retire lentement, de manière pragmatique et claire", a-t-il dit.

La France passera progressivement en partie le relais à une force africaine, qui compte actuellement 6.300 hommes, pour sécuriser le territoire malien, a-t-il ajouté.

1.000 SOLDATS FRANCAIS RESTERONT

Paris a cependant proposé de maintenir sur le sol malien une force permanente de 1.000 hommes, a déclaré vendredi le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, lors d'un déplacement au Mali.

Les troupes françaises devraient être réduites à cet effectif de 1.000 hommes d'ici à la fin de l'année et leur mission entrera alors dans une nouvelle phase, a précisé le ministère de la Défense.

La force africaine doit être convertie à terme en une opération de maintien de la paix et secondée par une force combattante à même de faire face à la menace des mouvements islamistes, a recommandé le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon.

L'intervention française, appuyée par un contingent tchadien, a permis de reprendre le nord du Mali, tombé en avril 2012 aux mains de mouvements islamistes qui menaçaient la capitale, Bamako.

Les actes de guérilla se poursuivent cependant, notamment autour de Tombouctou. Le pays souffre en outre d'une insécurité politique avec un gouvernement intérimaire auquel Paris a demandé de respecter sa promesse d'organiser des élections avant fin juillet.

Nombre d'observateurs doutent cependant que le gouvernement intérimaire, mis sur pied après un coup d'Etat il y a un an, soit en mesure de procéder à des élections dans trois mois.

Les députés français se prononceront le 22 avril sur la prolongation de l'intervention militaire au Mali. La Constitution oblige le gouvernement à soumettre la prolongation d'une telle intervention à l'autorisation du Parlement lorsqu'elle excède quatre mois.

Claude Canellas, avec John Irish et Patrick Vignal à Paris, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.