Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La France commence à aider les "zones libres" syriennes

Reuters 06/09/2012 à 00:20

LA FRANCE COMMENCE À AIDER LES "ZONES LIBRES" SYRIENNES

PARIS (Reuters) - La France a commencé à aider des zones contrôlées par les insurgés en Syrie afin que ces "zones libres" puissent s'auto-gérer, et réfléchit à la possibilité de leur fournir des armes afin de les protéger des attaques gouvernementales, a indiqué mercredi une source diplomatique.

Paris a indiqué la semaine dernière avoir identifié des zones dans le nord, le sud et l'est de la Syrie n'étant plus sous le contrôle du régime de Bachar al Assad, ce qui laisse une chance aux communautés locales de se gérer elles-mêmes sans ressentir le besoin de fuir le pays.

"Dans les zones où le régime a perdu le contrôle, comme à Tal Rifaat (40 km au nord d'Alep), qui est libre depuis cinq mois, des conseils révolutionnaires locaux ont été créés afin d'aider la population et de mettre en place une administration pour ces villes afin d'éviter le même chaos que celui qu'a connu l'Irak à la chute du régime", a indiqué cette source.

Paris, qui a promis la semaine dernière une aide supplémentaire de 5 millions d'euros pour les Syriens, a commencé vendredi à distribuer assistance et argent à cinq autorités locales dans les provinces de Daïr az Zour, Alep et Idlib, a précisé la même source. Ces zones abritent environ 700.000 habitants.

Mais les territoires tenus par les insurgés font souvent l'objet de bombardements de l'armée syrienne, et on l'interroge sur la façon dont la France compte protéger les civils et les dissuader d'aller trouver refuge dans les pays voisins.

De même source, on reconnaît que certaines zones essuient encore des bombardements sporadiques, mais qu'il y a peu de chances que les forces de Bachar al Assad en reprennent le contrôle. On indique aussi que les habitants de ces zones ont demandé des armes antiaériennes.

"C'est un sujet sur lequel nous travaillons sérieusement, mais qui a des implications graves et compliquées. Nous ne le sous-estimons pas", a déclaré cette même source.

Des zones d'exclusion aérienne surveillées par des avions étrangers pourraient protéger les territoires contrôlés par les insurgés, mais il est très peu probable que le Conseil de sécurité des Nations unies, où la Chine et la Russie font toujours blocage, autorise une mission de ce genre.

La France pourrait par ailleurs revoir sa position actuelle, partagée par les puissances européennes, qui la conduit à ne pas donner d'armes à l'Armée syrienne libre.

"Ce n'est pas simple. Il y a eu des transferts d'armes qui ont fini par se retrouver en plusieurs endroits comme au Sahel, tout cela montre que nous devons travailler avec sérieux, construire une relation de confiance pour voir qui est qui afin de prendre une décision éventuelle. Cela prend du temps", a expliqué la source.

John Irish, Baptiste Bouthier pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.