Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La France annonce la mort au Sahel d'un important chef djihadiste
Reuters05/11/2019 à 23:11

LA FRANCE ANNONCE LA MORT AU SAHEL D'UN IMPORTANT CHEF DJIHADISTE

PARIS (Reuters) - Un important chef djihadiste, le Marocain Ali Maychou, a été tué au Sahel par l'armée française le mois dernier, a annoncé mardi soir la ministre des Armées Florence Parly.

"Le 9 octobre, la France a éliminé le numéro deux du groupe RVIM au Sahel, rattaché à Al-Qaïda. Ali Maychou, leader religieux, recruteur et cerveau de plusieurs attentats d'ampleur était un artisan de la haine", a écrit la ministre sur Twitter.

Selon les propos tenus à l'AFP par la ministre dans l'avion qui la ramenait d'une tournée au Sahel, Ali Maychou, de son vrai nom Abou Abderahman al Maghrebi, a été tué au Mali dans la nuit du 8 au 9 octobre lors d'une opération menée en coordination avec les forces maliennes et un soutien américain.

L'état-major des Armées a précisé que le chef djihadiste avait été tué lors d'une opération héliportée essentiellement française dans la région de Tombouctou, à la suite d'un "renseignement".

L'identité de la victime a été confirmée à 100%, a-t-il ajouté.

Le RVIM est l'acronyme de Rassemblement pour la victoire de l'islam et des musulmans, autre nom donné au GSIM (groupe de soutien à l'islam et aux musulmans), affilié à Al Qaïda et dirigé par le chef touareg malien Iyad ag Ghali.

La France avait déjà annoncé en février avoir éliminé un précédent numéro deux du RVIM, Yahia Abou Hamman.

La ministre des Armées a réaffirmé l'engagement de la France à aider ses partenaires africains à lutter contre la recrudescence des attaques djihadistes au Sahel, mardi à Bamako, troisième étape d'une tournée qui l'a menée au Tchad, au Burkina Faso et au Mali.

(Tangi Salaün, édité par Jean-Stéphane Brosse)

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • qleraz
    06 novembre11:24

    (F. Parly ) "a réaffirmé l'engagement de la France à aider ses partenaires africains à lutter contre la recrudescence des attaques djihadistes au Sahel" en échange de cette aide ces pays devrait accepter sans barguigner (sans rechercher un bakchich) de récupérer leurs ressortissants qui sont plusieurs dizaines de milliers du côté de Montreuil !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer