1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

"La France a subi une attaque islamiste terroriste" déclare Macron

Reuters23/03/2018 à 20:02

"LA FRANCE A SUBI UNE ATTAQUE ISLAMISTE TERRORISTE" DECLARE MACRON

PARIS (Reuters) - La France a subi vendredi "une attaque islamiste terroriste" et tous les moyens seront mis en oeuvre pour comprendre quand et comment l'assaillant de Carcassonne et Trèbes s'est radicalisé, a déclaré Emmanuel Macron.

Les attaques survenues dans l'Aude, et revendiquées par l'Etat islamique, ont fait trois morts et seize blessés, dont deux sont dans un état grave, a précisé le chef de l'Etat lors d'une déclaration à l'issue d'une réunion à la cellule de crise du ministère de l'Intérieur, au côté du Premier ministre Edouard Philippe.

"Notre pays a subi aujourd'hui une attaque islamiste terroriste commise à Carcassonne et à Trèbes", a-t-il dit.

L'assaillant, connu des services de police pour des faits de droit commun, a été tué lors d'un assaut des forces de l'ordre dans le supermarché où il avait pris des clients en otages.

"Il est apparu qu'il n'y avait pas d'autre solution", a souligné le chef de l'Etat, qui a rendu hommage au lieutenant-colonel de gendarmerie qui s'est substitué aux otages et a été grièvement blessé. "Il a sauvé des vies, (...) il lutte actuellement contre la mort".

L'enquête, a poursuivi Emmanuel Macron, devra "apporter des réponses à un certain nombre de questions importantes : quand et comment s'est-il radicalisé, où s'est-il procuré cette arme?"

"Tous les moyens nécessaires à l'obtention de ces réponses seront mobilisés".

Le président a indiqué que la revendication de l'EI était en cours d'analyse.

(Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

17 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • dsta
    24 mars18:05

    La faute à qui, Macron...??? Qu'avez vous fait pour que cela n'arrive pas...??? 20000 énergumènes du même genre croisent tout un chacun, tous les jours, et qu'avez vous fait pour éradiquer cette gangrène...??? En 2015, qui a naturalisé cet assassin, fiché S en 2014???

    Signaler un abus

  • gendrefr
    24 mars16:11

    la complaisance de l'ayatollah macron est criante envers cette communauté et c'est toujours les même qui en font les frais.

    Signaler un abus

  • michevey
    24 mars12:14

    Il faut déchoir de la nationalité le cas échéant et expulser tous les fichés S.

    Signaler un abus

  • michevey
    24 mars11:49

    Attention M. Macron, les résultats électoraux en Italie devraient vous donner à réfléchir......!!!!!!

    Signaler un abus

  • lberger4
    24 mars11:00

    Voila un individu né au Maroc qui était donc marocain, sa conduite sur le sol français s'est avérée incorrecte 2011- 2012 -2013 ( prison, vol, drogue, injures à policiers) et malgré ces faits répréhensibles se voit naturalisé français en 2015 !!! nous sommes vraiment un drôle de pays !! Au Maroc le retour au pays natal serait IMMEDIAT

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer