1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La France a renforcé sa présence dans le nord du Mali-Le Drian
Reuters12/10/2014 à 21:59

PARIS, 12 octobre (Reuters) - La France a renforcé son dispositif dans le nord du Mali dans le cadre de l'opération Barkhane, répondant aux alertes sur le retour de groupes djihadistes dans cette zone, a déclaré dimanche Jean-Yves Le Drian. Le Premier ministre malien a récemment demandé à la France et à l'ONU de redéployer des forces dans le nord après des attaques menées par des militants islamistes, qui avaient été repoussés en 2013. (voir ID:nL6N0S1478 ) "Nous avons bien conscience de cela, nous avons d'ailleurs renforcé notre propre dispositif au nord Mali", a déclaré dimanche le ministre de la Défense sur France 5, sans plus de précisions. Le ministre a ajouté que la destruction récente dans le nord du Niger d'un convoi d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) transportant des armes de la Libye vers le Mali, avait permis d'empêcher d'autres attaques. La France intervient contre des groupes islamistes dans la région à travers l'opération Barkhane, dont le but est d'appuyer les forces de sécurité des Etats du Sahel. Elle fait suite à l'opération Serval, lancée en janvier 2013 au Mali pour repousser une offensive de groupes armés islamistes vers la capitale. L'armée française vient d'établir une base dans le nord du Niger dans le cadre d'une opération visant les activistes liés à Al Qaïda qui évoluent dans la zone sahélo-saharienne, du sud de la Libye à la Mauritanie. Depuis des mois, des responsables français se disent inquiets de l'instabilité de la Libye, où le vide politique dans les villes du Nord offre toute latitude aux groupes islamistes pour prendre position dans le Sud désertique. (Marion Douet, édité par Jean-Philippe Lelief)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer