Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La France a mené des vols de reconnaissance au-dessus de la Libye

Reuters04/12/2015 à 13:43
    * Vols au-dessus de Syrte, contrôlée par l'EI 
    * De nouveaux vols planifiés 
    * Une intervention militaire toujours exclue 
 
 (Actualisé avec précisions, contexte) 
    par Marine Pennetier et John Irish 
    PARIS, 4 décembre (Reuters) - La France a mené fin novembre 
des vols de reconnaissance depuis son porte-avions 
Charles-de-Gaulle au-dessus de la ville libyenne de Syrte, 
contrôlée par l'Etat islamique, et prévoit d'en mener de 
nouveaux, selon un dossier de presse de l'Elysée.  
    Le porte-avions a conduit "une première phase d'opérations 
les 20 et 21 novembre en Libye (deux missions ISR dans les 
régions de Syrte et de Tobrouk)", peut-on lire dans ce document 
transmis vendredi à l'occasion du déplacement de François 
Hollande sur le Charles-de-Gaulle.  
    "Des vols ISR (Intelligence Surveillance et Reconnaissance- 
NDLR) en Libye sont (....) planifiés", ajoute ce document.  
    Le chaos qui s'est installé progressivement en Libye après 
le renversement du régime de Mouammar Kadhafi en 2011 a profité 
entre autres à l'Etat islamique (EI) qui a gagné du terrain et 
contrôle la ville de Syrte.  
    Selon un récent rapport d'un groupe d'experts de l'Onu, il y 
aurait entre 2.000 et 3.000 combattants locaux de l'EI en Libye, 
dont 1.500 à Syrte, située à 450 km à l'est de Tripoli.  
    La Libye abrite des camps d'entraînement à partir desquels 
ont été fomentés des attentats, notamment celui du musée du 
Bardo à Tunis en mars et celui contre un hôtel de la station 
balnéaire de Sousse en juin. 
    Engagée en Irak et en Syrie contre l'EI, la France écarte 
pour l'heure l'option militaire en Libye. Elle a toutefois 
installé une base militaire temporaire à Madama, dans le 
nord-est du Niger, à proximité de la frontière libyenne.  
    La France, comme les autres pays européens, redoute que des 
djihadistes de Libye se mêlent aux migrants qui traversent la 
Méditerranée pour rejoindre l'Italie puis d'autres pays de 
l'Union européenne. 
 
    FLUX CROISSANTS DE DJIHADISTES 
    Fin novembre, Jean-Yves Le Drian, qui alerte depuis plus 
d'un an sur la situation en Libye, avait exprimé une nouvelle 
fois son inquiétude face à la progression des djihadistes.  
    "La Libye me préoccupe beaucoup",  déclarait le ministre de 
la Défense dans le Grand Rendez-vous Europe 1-Le Monde-iTELE. "  
  "Daech prend des territoires à partir de Syrte et essaye de 
descendre vers des ressources pétrolières."  
    Au ministère de la Défense, on évoquait la semaine dernière 
une situation "d'urgence".  
    "Dans un environnement très morcelé, avec 3.000 hommes, on 
peut faire énormément de dégâts très vite", souligne-t-on dans 
l'entourage du ministre où l'on observe un phénomène de 
"réaffectation des flux".  
    "On voit que les flux de combattants des pays du Maghreb se 
dirige beaucoup plus nettement vers la Libye que par le passé", 
souligne-t-on. "On voit également revenir des Libyens engagés 
dans l'EI en Syrie qui viennent se réimplanter en Libye".  
    L'Etat islamique profite du chaos qui règne dans le pays où 
deux gouvernements rivaux et leurs factions armées s'affrontent 
pour le contrôle du territoire. 
    Les négociations menées sous l'égide de l'Onu achoppent 
toujours même si, selon le nouvel émissaire de l'Onu Martin 
Kobler, la perspective d'un accord se rapproche  .   
    "Si un gouvernement d'union nationale se met en place, avec 
sans doute du soutien international, il y a les forces pour 
reprendre les zones qui sont en train de se développer comme des 
sanctuaires de Daech, sur la côte autour de Syrte et de plus en 
plus vers le sud", souligne-t-on à Paris.  
 
 (Edité par Yves Clarisse) 
 

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.