Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La France a de véritables ennemis en son sein, dit Manuel Valls

Reuters12/10/2012 à 16:05

MANUEL VALLS SE VEUT FERME CONTRE LES "ENNEMIS" INTÉRIEURS

MARSEILLE (Reuters) - La France doit lutter avec détermination contre de "véritables ennemis" intérieurs qui sont issus d'un mélange entre la petite délinquance, le crime organisé et l'islamisme radical, a dit vendredi à Marseille le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Sept islamistes présumés soupçonnés de projeter des attentats contre des objectifs juifs en France ont été mis en examen jeudi à Paris pour "tentative d'assassinats et association de malfaiteurs", le tout "en relation avec une entreprise terroriste" notamment.

Ce groupe est "probablement le plus dangereux mis au jour depuis 1996 en France", a déclaré le procureur de Paris, François Molins.

Manuel Valls a estimé vendredi que la France était confrontée à un "mélange du processus de radicalisation qui va de la petite délinquance en passant par le crime organisé, la rencontre avec islamisme radical en prison, le passage dans cet islamisme radical".

Il s'agit selon lui d'un "processus qui conduit à ce que nous ayons de véritables ennemis en notre sein nous oblige à de la vigilance et à une très grande détermination".

"Il s'agit bien de détruire ces cellules, ces réseaux qui peuvent préparer des actes importants", a-t-il poursuivi.

Il a rappelé qu'il présenterait la semaine prochaine une loi antiterroriste "qui prolonge un certain nombre de dispositions, qui en crée d'autres pour combattre le plus efficacement possible le terrorisme, pour faire en sorte que le travail du renseignement nous aide à mieux appréhender ces phénomènes, notamment ceux qui veulent aller combattre à l'extérieur".

Ce pourrait être le cas pour deux personnes recherchées qui n'ont pas été appréhendées lors du coup de filet de samedi.

"Nous savons qu'il y a encore peut-être des individus qui n'ont pas été appréhendés, qui sont peut-être allés combattre sur d'autres terrains à l'étranger", a déclaré Manuel Valls. "C'est le travail d'enquête et de justice qui va en faire maintenant la démonstration."

CONVERTIS RÉCEMMENT À L'ISLAM

Le groupe composé de jeunes Français de 19 à 25 ans, pour six d'entre eux convertis récents à l'islam, est suspecté d'une attaque à la grenade contre un commerce juif à Sarcelles (Val-d'Oise) le 19 septembre, le fait générateur de l'enquête.

Ses membres auraient préparé d'autres attaques contre des objectifs juifs tout en recrutant des "djihadistes" pour la rébellion qui combat en Syrie le régime de Bachar al Assad.

Cinq hommes auraient participé à l'action de Sarcelles, dont Jérémie Louis-Sidney, tué par la police lors de son interpellation samedi dernier.

François Molins a déclaré jeudi que les deux auteurs des faits proprement dits ne sont pas identifiés et avait estimé qu'ils pourraient se trouver à l'étranger, sans précision.

Le leader présumé du groupe démantelé samedi serait Jérémie Bailly, chez qui a été retrouvée une liste d'organisations juives "cibles". Il utilisait un box où la police a trouvé des armes et des composants chimiques d'engins explosifs artisanaux.

Selon le procureur, il a admis avoir voulu fabriquer une bombe mais sans désigner ses cibles et ses complices. La police a établi aussi que deux suspects s'étaient rendus en Egypte et en Tunisie pendant trois mois.

Les poursuites confiées à trois juges d'instruction portent, concernant l'affaire de Sarcelles, sur une "tentative d'assassinats en raison de l'appartenance des victimes à une religion, en relation avec une entreprise terroriste", des faits passibles de la réclusion à perpétuité.

La procédure vise également le chef "d'association de malfaiteurs en vue d'intégrer des groupes djihadistes", à propos du recrutement de combattants pour la Syrie.

Une autre procédure vise une association de malfaiteurs distincte de la précédente, visant la préparation d'attentats, les chefs de dégradation par explosif, détention de substances explosives et d'armes, vols et recel de vols.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.