1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Française des jeux privatisée inquiète les casinos
Boursorama avec AFP Services11/09/2019 à 16:59

Le gouvernement compte privatiser la Française des Jeux, détenue par l'État  à 72 %, d'ici à la fin de l'année 2019.

Les casinos attendent des clarifications sur l'offre de la Française des jeux après sa privatisation. ( AFP / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK )

Ils demandent une clarification. Les casinos veulent savoir quelle sera l'offre que pourra proposer la Française des Jeux une fois privatisée. Les casinotiers craignent en effet que l'entreprise "empiète largement sur les jeux autorisés" dans les quelque 200 établissements de l'Hexagone, ont-il fait savoir dans un communiqué mercredi 11 septembre. Le texte est signé par trois organisations professionnelles : Casinos de France (qui représente les groupes Barrières , Tranchant ou encore Joa, ainsi que des indépendants), Casinos modernes de France (groupe Partouche et établissements indépendants), et Casinos indépendants de France (avec une quarantaine d'établissements adhérents).

Inquiétude autour des machines à sous

Pour les exploitants de casinos français, les projets d'ordonnance "tels qu'ils sont aujourd'hui rédigés, créent une confusion sur le périmètre exploitable qui sera concédé à la FdJ, la définition actuelle de ce périmètre empiétant largement sur les jeux autorisés dans les casinos " selon eux. La profession demande "que soit explicitement et précisément stipulé que l'offre future de la Française des Jeux ne comporte pas de jeux de casinos et donc de jeux de machines à sous, en ligne ou 'en dur', dans le réseau de distribution de la FDJ, et notamment sur les terminaux installés dans le réseau de points de vente".

Les casinotiers estiment qu'une installation de terminaux FDJ permettant de jouer à des jeux "potentiellement proches" des jeux de casinos " serait lourde de conséquences sur leur activité, alors qu'ils sont très souvent les premiers employeurs de leur commune ".

Une privatisation prévue par la loi Pacte

Si les conditions de marché le permettent, le gouvernement compte privatiser la Française des Jeux - détenue à 72 % par l'Etat - d'ici à la fin de l'année 2019. La promulgation fin mai de la loi Pacte , qui a ouvert la voie à cette opération, n'a pas encore été suivie de la publication des ordonnances afférentes.

Les casinos représentent environ 23 % du marché légal des jeux d'argent en France, derrière la FdJ (46 %) et devant le PMU (17 %) et les jeunes en ligne (12 %).

11 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vazi
    11 septembre18:26

    ne pas perdre de vue que l'état c'est NOUS !!!!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer